La vengeance d’Edith !

Je ne sais pas si ce sont les statistiques ou une légende qui disent que la moitié des mariages se terminent par un divorce. Toujours est-il que les divorces sont devenus monnaie courante. Adieu, donc, les voeux de dévouement et fidélité ad vitam æternam. Inutile de dire qu’un divorce peut être douloureux et causer énormément de dégats. Sauf bien sûr quand on s’appelle Gwyneth Paltrow et qu’on fait dans le « Conscious Uncoupling ». Aujourd’hui plus qu’une histoire de divorce, je vais vous présenter une histoire de vengeance. Celle d’une femme trompée qui a su dans l’un des pires moments de sa vie rester digne tout en planifiant l’une des plus belles vengeances possibles.

Tout commence quand Jack décide de quitter Edith, sa femme, après 37 ans de mariage. Il ne la quitte pas pour n’importe qui, il la quitte pour sa secrétaire plus jeune (plus belle ? On ne sait pas !). Cette dernière, peu scrupuleuse, exige de vivre dans la maison matrimoniale. Maison qui, vous l’aurez deviné, coûte quelques millions de dollars.

Edith a donc trois jours pour quitter sa maison, son foyer. Le premier jour, elle fait ses cartons ; le deuxième, les déménageurs vident la maison de ses affaires, éliminant toute trace de la présence d’Edith. Le troisième jour – son dernier chez elle-, la malheureuse se fait un dernier festin, dans ce qui était jusque là sa salle à manger. Elle festoie avec des crevettes, du caviar et une bouteille de Chardonnay. Peut-être était-ce la musique, ou le vin mais Edith eut une de ses idées qu’il nous arrive tous d’avoir mais que le bon sens décide de nous faire oublier. Son idée ? Mettre des coquilles de crevettes enduites de caviar à l’intérieur de toutes les tringles à rideaux de la maison. Fière d’elle, elle nettoie, lance un dernier regard à son nid et le quitte.

Du côté de Jack, le mari infidèle, et sa nouvelle compagne, l’emménagement se passe à merveille les premiers jours ont des airs de lune de miel. Et puis la maison se mit à dégager une odeur…pestilentielle. Faire le ménage de fond en comble n’y change rien. Les dératiseurs, n’y peuvent rien, remplacer la moquetterie ne fait rien ; la femme de ménage démissionne, les amis ne viennent plus : Il faut déménager ! Le couple décide de vendre la maison, les visites s’enchainent mais face à cette forte odeur que dégage la maison, personne n’en veut. Il ont même dû contracter un nouveau crédit pour pouvoir se payer une autre demeure.

Et puis un jour Edith décide d’appeler Jack pour « avoir de ses nouvelles ». Ce dernier raconte ses mésaventure à une Edith qui suggère de reprendre la maison à moinde coût, car celle-ci lui manque. Voyant une opportunité en or, Jack n’hésite pas et lui vend la maison au dixième de son prix la journée même.

Une semaine plus tard, Jack et sa jeune compagne déménagent, et emportent avec eux tous les meubles. Y compris les tringles à rideaux!

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.