La réponse innocente d’une petite fille à une vendeuse qui lui déconseillait de choisir une poupée noire

Ne dit-on pas souvent que la vérité sort de la bouche des enfants ? Sophia Brenner, une petite fille âgée à peine de 3 ans et qui est originaire de Caroline du Sud, aux Etats-Unis, nous le prouve si bien. En effet, cette fillette a su répondre avec beaucoup d’innocence et d’intelligence à une vendeuse qui, en la voyant choisir une poupée noire, elle lui suggère de prendre une « qui lui ressemble ».

En se rendant dans un magasin avec sa maman pour acheter une poupée, la petite fille choisit une poupée noire. En la présentant à la caissière, cette dernière lui demanda si elle se rendait à une fête d’anniversaire. La vendeuse pointa alors du doigt le jouet et s’enquit de nouveau s’il s’agissait bien d’un cadeau pour une petite camarade.

Brandi Brenner répondit alors que la poupée était pour sa fille, afin de la récompenser d’avoir utilisé son pot pendant un mois.

Surprise, la caissière demanda à la petite fille si si c’était la poupée qu’elle voulait vraiment car celle-ci ne lui ressemblait pas du tout, et lui suggéra de choisir une autre qui soit blonde comme elle. Et c’est là que la fillette de 3 ans intervint en expliquant à la caissière, avec beaucoup d’innocence, que la poupée lui ressemblait.

En effet, Sophia qui aime beaucoup le métier du médecin, au point de croire qu’elle réellement un, répond à son interlocutrice, en désignant la poupée noire habillée d’une blouse médicale et munie d’un stéthoscope, que la poupée est aussi un médecin comme elle. Admirant également ses cheveux, elle ajouta qu’elle était jolie, comme elle.

Cette histoire qui a été relié par la maman de Sophia sur les réseaux sociaux a fait beaucoup de buzz.

Voici la traduction du post publié :

« Nick et moi avions dit à Sophia qu’après avoir réussi à faire popo dans le pot toute seule pendant un mois, elle pourrait choisir un cadeau spécial au Target (magasin de grande distribution, ndlr). Bien sûr, elle a pris une nouvelle poupée. Son obsession est réelle. Alors qu’on était en train de regarder dans les rayons, la vendeuse a demandé à Sophia si elle allait à un anniversaire. On l’a toutes les deux regardée. Elle a alors indiqué du doigt la poupée et a demandé à Sophia si elle allait l’offrir à une amie. Sophia continuait de la regarder froidement et j’ai dit alors à la caissière qu’elle l’avait méritée pour avoir fait popo dans son pot. La vendeuse m’a lancé un regard perplexe, s’est retournée vers Sophia et lui a demandé : « Es-tu sûre que c’est bien la poupée que tu veux ma chérie ? » Sophia a finalement retrouvé sa parole et a dit : « Oui, s’il vous plaît ! ». La caissière lui répond alors : « Mais elle ne te ressemble pas. On a plein d’autres poupées qui te ressemblent plus ». Les paroles de la caissière m’ont tout de suite mise hors de moi, mais avant que je puisse dire quoi que ce soit, Sophia a répondu : « Elle me ressemble. C’est un médecin comme moi. Je suis jolie et elle est jolie aussi. Tu as vu ses jolis cheveux ? Tu as vu son stéthoscope ? » Heureusement, la caissière n’a pas continué et a seulement répondu : « Oh, c’est bien ça ! ». Cette expérience a confirmé ma croyance que nous ne sommes pas nés avec l’idée que la couleur est importante. La peau peut être de couleur différente, comme les cheveux et les yeux, et toutes les nuances sont magnifiques ».

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.