4 choses qui vous arrivent quand vous souffrez intérieurement…

1 de 5

Parfois, il nous arrive d’affronter des difficultés qui nous poussent à remettre en question nos idéaux, nos principes et les fondements même de notre existence. Notre souffrance est tellement profonde, tellement importante et tellement vive que nous n’arrivons pas à imaginer une vie “après”. Nous avons tous connu au moins une fois durant notre existence une période aussi douloureuse. Chacun d’entre nous a réagi à sa manière et a trouvé la bonne méthode pour se sortir de ce mal-être.

Si certaines douleurs s’extériorisent, d’autres sont trop “à vif” pour l’être. Nous préférons donc les passer sous silence en souhaitant que la souffrance n’en soit que plus brève.

Rouge Framboise s’adresse aujourd’hui à ces personnes qui souffrent en silence, qui pleurent quand personne ne les regarde, qui continuent de sourire envers et contre tout, qui espèrent malgré leur désespoir… Voici les choses qui vous arrivent quand vous souffrez intérieurement et que vous seuls pouvez véritablement comprendre !

2 de 5

Vous avez besoin d’amour et d’espace

Source : https://psmag.com/why-do-these-white-women-look-so-sad-4f6674737e88#.78uga5ehg
Source : https://psmag.com/why-do-these-white-women-look-so-sad-4f6674737e88#.78uga5ehg

Parfois, vous ressentez l’envie de faire le vide autour de vous. Votre douleur est trop vive et vous n’avez pas besoin qu’une autre personne assiste à votre détresse. Vous voulez vous concentrer et réfléchir à une solution qui puisse vous soulager et soulager votre souffrance. Mais au moment même où vous vous faites cette réflexion, vous vous languissez de votre homme, de votre famille et de vos amis, de leur amour et de leurs attentions… Vous avez besoin, plus que jamais, d’une étreinte et de mots doux pour vous mettre du baume au cœur. Du coup, vous essayez de sociabiliser pour profiter de la bonne humeur de votre entourage sans vous confier pour ne pas l’alarmer. Et si vous parvenez à esquisser quelques sourires, rares sont ceux qui parviennent réellement à toucher votre cœur.

3 de 5

Vous souriez à la demande

Source : http://collegecandy.com/2013/10/23/how-to-cope-with-the-real-world-transition-after-graduation/
Source : http://collegecandy.com/2013/10/23/how-to-cope-with-the-real-world-transition-after-graduation/

Peut-être qu’en souriant et en ayant l’air heureux, vous finirez par l’être vraiment. Vous avez vraiment envie d’y croire même si le moindre rire vous blesse et le moindre éclat de rire vous demande des efforts gigantesques. Vous continuez de jouer la comédie pour rassurer les gens qui vous aiment, pour donner le change, pour montrer que la vie continue, pour prouver votre force et votre courage, pour vous pousser à aller mieux même si c’est contre votre volonté… Vous sentez au plus profond de vous-même que c’est vous qui devez initier cette démarche.

Vous n’arrivez plus à vous concentrer

Source : http://www.yourtango.com/2015264305/fatherless-daughter-syndrome-is-real-it-almost-killed-me
Source : http://www.yourtango.com/2015264305/fatherless-daughter-syndrome-is-real-it-almost-killed-me

Alors même que vous avez besoin de vous occuper l’esprit pour sortir de cet engrenage nocif, vous n’arrivez pas à vous concentrer sur ce que vous faites. Vous avez l’impression d’être présents sans l’être vraiment, comme si vous étiez dans un état second. Vous êtes embrouillés et vous perdez pied facilement. Votre entourage sent votre malaise sans trop parvenir à le situer. Vous, de votre côté, vous essayez vraiment de passer à autre chose et d’initier des changements pour dépasser cette phase difficile de votre vie, mais votre cerveau tourne à vide et fait un blocage en se focalisant sur ce qui vous fait le plus souffrir. Pourtant, vous savez que la meilleure façon de “guérir”, c’est de tourner définitivement la page.

4 de 5

Vous apprenez de nouveau

Source : http://lifestyle.one/closer/news-real-life/real-life/nine-year-old-pregnant-gang-rape-militants/
Source : http://lifestyle.one/closer/news-real-life/real-life/nine-year-old-pregnant-gang-rape-militants/

A chaque fois que vous vous amusez, que vous essayez de vous changer les idées, que vous faites de nouvelles choses, vous vous faites violence pour ne pas vous renfermer sur vous-même. Pourtant, vous persistez dans votre effort parce que c’est le seul moyen de ne pas tomber en dépression.

Vous seul avez la capacité d’en finir avec ces sentiments négatifs qui gâchent votre vie. Vous seuls êtes capables de retrouver le chemin de VOTRE bonheur.

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.