Interdits de porter le short au travail, ces chauffeurs protestent d’une drôle de manière

1 de 4

Les thermomètres ont commencé à afficher des températures très élevées. Durant des jours pareils, la seule chose dont on a envie, c’est de porter des vêtement très légers. Mais que faire si notre travail nous oblige à porter une tenue qui n’est pas du tout adaptée aux fortes chaleurs ?

C’est justement la situation dans laquelle se sont retrouvés des chauffeurs de bus et de tram de la Semitan à Nantes. Non autorisés à porter un short ou un bermuda durant les jours de canicules, ces conducteurs ont décidé de protester et d’exprimer leur mécontentement. Et pour attirer l’attention et faire écouter leur voix, ces chauffeurs ont eu une idée assez drôle.

On vous dit tout sur cette histoire !

2 de 4

Après avoir passé des années à demander à leur entreprise de leur permettre de porter des shorts durant les journées de fortes chaleur, quelques conducteurs de bus et de tram de la Semitan, ont décidé de protester d’une manière assez originale. Et c’est ainsi, qu’ils ont décidé d’aller travailler en jupe, mardi, à l’appel du syndicat CFDT. Les chauffeurs se sont donc mobilisés afin d’améliorer leurs conditions de travail. En effet, les chauffeurs sont obligés de porter une tenue qui n’est pas du tout adaptée aux conditions dans lesquelles ils travaillent.

“En période de canicule, nous atteignons des températures proches de 50 degrés derrière nos pare-brise. Comme nous n’avons pas de climatisation dans nos bus, ça devient vraiment insupportable avec notre tenue. Il y a là une forme de discrimination”, explique Gabriel Magner, responsable CFDT à la Semitan.

3 de 4

En effet, les chauffeurs ne comprennent pas pourquoi ils ne sont pas autorisés de porter des shorts lors de leur service, alors que leurs collègues féminines peuvent tout à fait porter une jupe.

“Les conductrices peuvent mettre une jupe. Pas les hommes. Moi, j’ai porté la jupe toute la journée, je peux vous dire qu’avec les températures qu’il y a eu aujourd’hui c’est plutôt agréable. Venir travailler en short, c’est quelque chose qui nous semble être dans l’air du temps, dans la modernité… C’est depuis 2013 que nous revendiquons que les hommes puissent porter un bermuda ou un pantacourt, après un certain seuil de température. Mais la Semitan semble vouloir garder une image de marque”, explique Gabriel Magner.

4 de 4

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.