6 idées reçues qui nuisent aux couples

1 de 5

Vous vous attendez à ce que Cupidon vienne toucher votre coeur ? N’attendez plus longtemps, il n’existe pas, c’est un mythe ! Voilà tout est dit !

En effet, les histoires d’amour ne sont pas seulement le fruit du désir ni du hasard, mais le fruit d’un travail sur soi et de la séduction. Et à force de parler à votre entourage de vos échecs amoureux, vous finissez par souffrir du syndrome du “Ne te presse pas, on a tous quelqu’un qui nous attend quelque part”.

D’ailleurs l’avènement des nouvelles technologies n’y change pas grand chose : au siècle actuel, les célibataires continuent toujours à chercher “l’âme sœur”. Les mythes sur l’amour ne sont jamais totalement fondés ou totalement infondés. Les idéaux qui les constituent sont les nôtres, collectivement et individuellement.

Voici 6 mythes infondés que nous avons sélectionnés pour vous.

2 de 5

6 idées reçues qui nuisent aux couples 7Le mythe de la personne parfaite

Le parfait est l’ennemi de l’effort, et le parfait n’existe pas d’ailleurs !

Platon et ses androgynes incomplets, les contes de fées et leurs princes et princesses prédestinés… Le mythe de l’autre forcément unique est solidement ancré dans notre inconscient collectif culturel et n’a pas faibli au fil des siècles. Même les nouveaux moyens de rencontre amoureuse qu’ils soint sites internet ou réseaux sociaux n’ont pas détrôné cet idéal. Sans doute parce que ce mythe prend également racine individuellement dans notre passé le plus archaïque. Celui du nourrisson qui reçoit tout (la nourriture, les soins, l’amour) de sa mère ou de la personne qui l’a en charge. Demeure alors, tapi dans notre inconscient, l’espoir de rencontrer, ou plutôt de retrouver, cette personne toute bonne qui viendra mettre fin à notre incomplétude et à nos errances.

Le mythe du “Temps”

Jamais après une séparation récente. Et toujours se donner le temps de la réflexion. C’est faux !

Chercher l’amour n’est pas aller à la pêche, il n’y a pas de bon ou de mauvais temps. Tout part d’une histoire de “feeling”.

Contrairement à ce que de nombreuses personnes prétendent, il n’existerait pas de bon timing amoureux qui assurerait le déroulement heureux d’une relation et un autre, mauvais, qui garantirait son échec.

Il faut combattre ce mythe qui n’est pas nouveau, et qui est lié à la conception helléno-romaine du destin, cette temporalité décidée par les dieux et imposée aux hommes, qui doivent en tenir compte pour gagner les guerres et les cœurs.

Aujourd’hui, dans un monde où le temps s’accélère, où domine l’angoisse de passer à côté de sa vie, de faire les mauvais choix, le mythe du timing est particulièrement prégnant.

3 de 5

6 idées reçues qui nuisent aux couples 8
Le couple, c’est du travail !

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas ! Vous connaissez cette citation ?

Ce qui signifie que lorsqu’on aime avec son coeur, on le fait inconditionnellement, et on ne choisit pas.

Hors si les partenaires se choisissent délibérément, ou leur relation est le fruit d’un mariage arrangé, ceci pose alors problème.

Cette croyance remonte aux fondations de l’amour aristocratique : les partenaires se choisissent pour constituer une équipe afin de gérer au mieux famille et patrimoine. Ce projet accorde une place prédominante à la raison. C’est par cette même logique aujourd’hui que l’on fait de l’amour la raison sociale de l’entreprise appelée “couple”. Ainsi, pour qu’il dure, dans un monde où tous les contrats prennent de plus en plus une forme volatile, on en appelle à la valeur travail. C’est-à-dire à la nécessité de se fixer un objectif et de se servir d’outils appropriés pour atteindre son but. Cette démarche est nourrie par la culture du développement personnel, qui s’est étendue dans tous les domaines de notre vie et qui postule que le travail sur soi est la clé de l’épanouissement.

La fusion efface la personnalité

Un autre mythe dans les relations de couple c’est celui de la fusion. Mais la fusion elle-même nuit à la relation homme et femme, et efface le terme adaptation. En effet, dans un couple mieux vaut s’adapter et se donner le temps de comprendre l’autre, ses habitudes, ses peurs et ses rejets, tout en gardant sa propre personnalité. Or la fusion abolit la relation dans le sens où, pour être relié, il faut de la distance entre soi et l’autre. Elle abolit aussi le « je » pour créer une entité unique, le « nous ». Le monde extérieur, les autres disparaissent, faute d’intérêt. Pour certains couples, ils sont même une menace. La fusion durable passe toujours par un appauvrissement de l’être et de ses ressources, sans toutefois installer en profondeur le sentiment de sécurité.

4 de 5

6 idées reçues qui nuisent aux couples 9L’amour miroir

C’est connu de tous, on ne sollicite jamais autant d’intérêt que si nous sommes différents !

Alors soyez différents en étant vous même, mais garantissez tout de même l’existence d’un socle commun, constitué de compatibilité affective et d’intérêts partagés. En somme, il ne s’agit pas tant d’être pareils que d’être sur la même longueur d’onde. Semblables dans l’orientation générale que l’on souhaite donner à sa vie, compatibles dans la façon de communiquer, d’agir et de réagir, mais aussi suffisamment différents pour susciter l’intérêt, voire la surprise, pour générer une certaine insécurité propice à la relance ou au maintien du désir.

Connais-toi toi-même pour mieux aimer

Ceci reste comme une fausse idée reçue. En effet, notre personnalité change à travers le temps, positivement, ou négativement dans certains cas.

Bon nombre de personnes se sent vues achever des miracles dans leur vie après la rencontre d’une personne, et le contraire est vrai aussi. C’est pour ça que se connaître a des limites. D’abord parce que nous changeons au fil du temps, des rencontres et des expériences, et ensuite parce que nous possédons un inconscient qui échappe à nos investigations rationnelles. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas tenter de comprendre ce que nous répétons (en termes de choix de partenaire ou de comportement), surtout si cela génère de l’inconfort ou de la souffrance. Nous pouvons aussi nous interroger sur ce dont nous avons envie et besoin dans une relation amoureuse.

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.