6 conseils pour réussir son potager

S’occuper de son potager est pour beaucoup de personnes un passe-temps, mais surtout une véritable passion. Un moment où l’on s’échappe et où l’on communie avec la nature, tout simplement!

Consommer les légumes que l’on a plantés est certainement beaucoup plus satisfaisant et indéniablement  plus savoureux que de les acheter dans un supermarché. Créer, faire vivre et prendre soin d’un potager est à la portée de tous ceux qui possèdent un petit bout de terre. Alors pourquoi ne pas vous laisser tenter par l’aventure! De plus, si vous avez des enfants, le potager peut devenir un lieu d’échanges et d’apprentissages ludiques.

Alors, ça y est? Vous êtes convaincu? Voici quelques conseils pour que vous, novice en la matière, puissiez au mieux réussir votre potager. Et comme disait Voltaire dans Candide « Cultivons notre jardin ».

Attention : Cet article s’applique pour les jardins sous climat tempéré.

1) Choisir un lieu ensoleillé et abrité

Le choix de l’endroit où vous allez faire votre potager est primordial, c’est même la base! Il faut opter pour un lieu exposé plein sud, tout en étant protégé des vents dominants. Dès lors que vous avez repéré le lieu idéal, démarquez-le en le ceinturant avec une petite haie par exemple. Cette précaution permettra de protéger votre potager des animaux environnants (chats, lapins, et autres). Si vous êtes envahi d’oiseaux, vous pouvez aussi grillager certains endroits sensibles de votre potager pour éviter que les pies ou les corbeaux ne se servent avant vous.

Mieux vaut prévenir que guérir n’est-ce pas?

2) Préparer le terrain à cultiver

Il est tentant de passer aux choses sérieuses et de vouloir tout de suite planter vos petites graines magiques, MAIS, il faut préparer la terre avant toute chose. Cette étape permet d’offrir un environnement des plus propices pour la croissance de vos plantations avec une terre de qualité. Il vous faudra donc idéalement retourner la terre à l’automne et si vous êtes assez prévoyant, disposez une bâche en plastique au printemps pour éviter la prolifération des mauvaises herbes. Il est aussi très important de retirer régulièrement les pierres, les racines et les souches.

Si vous pensez que votre terre a besoin d’un petit coup de pouce, voici quelques solutions efficaces :

  •     Incorporez de la mousse de tourbe (cela donnera un compost de terre noire qui allégera les sols argileux tout en aidant les sols sablonneux à retenir l’eau)
  •     Ajoutez des composts ou des fumiers (cela enrichit votre terre d’une activité microbienne, recommandée pour son apport en nutriments)

Conseil écologique et pratique : Proscrire les engrais chimiques!! Ces derniers détruisent la vie microbienne du sol, pourtant indispensable à la croissance de vos plants.

3) Endurcir vos plants

Il faut savoir que la plupart des plants de légumes ont été cultivés sous serre (majoritairement chauffée), il est donc important de ne pas les brusquer et de les préparer tout en douceur à la vie extérieure. Vous pouvez commencer par les sortir durant le jour, légèrement à l’ombre. Puis, si vous constatez qu’après quelques jours vos plants résistent bien, vous pouvez passer à l’étape de la plantation.

Petit conseil : planter vos légumes lorsqu’il ne fait ni trop chaud, ni trop froid et optez pour une journée avec un ciel un peu couvert afin que la transition soit des plus douces. Il est donc recommandé de consulter les bulletins de météo pour savoir le temps qu’il fera dans les jours qui suivent la plantation.

4) Espacez vos plants et plantez-les au bon endroit

Il faut savoir que certaines espèces potagères (qui se développent rapidement) doivent se planter par étape pour étaler la production. C’est le cas des laitues pommées, romaines, batavia, etc. Estimez au mieux votre consommation et ne plantez pas plus d’une barquette de 12 plants à la fois. Faites une deuxième plantation une dizaine de jours plus tard, et ainsi de suite pendant toute la saison. C’est un bon moyen de  profiter de bonnes récoltes, surtout si vous choisissez des variétés résistantes à la montée à graines pouvant donc rester plus longtemps en place.

Au moment de planifier vos plantations, anticipez la taille et l’espace que prendront les différents légumes. Les plus grands doivent être installés au centre ou sur un côté de la plate-bande. Ceci évite de faire de l’ombre aux cultures voisines, telles que les carottes ou de céleris, qui eux ont besoin d’un bon ensoleillement. Installez de préférence les aubergines, tomates et poivrons dans une parcelle à part et plantez vos salades entre les rangs, à l’ombre.

Conseil : Ne pas planter les familles de légumes sur la même parcelle d’une année sur l’autre.

5) L’eau, source de vie : un arrosage approprié

Avant d’entamer ce point crucial de l’arrosage, sachez que la meilleure eau pour votre potager est l’eau de pluie. Installez donc des récupérateurs d’eau près de votre potager pour l’irrigation (pratique, écologique et économique).

Vous vous en doutez, tous les légumes n’ont pas les mêmes besoins en eau. Cela dépend de leur racine et de la profondeur à laquelle la plante cherche ses nutriments, ce qui va influencer la fréquence et la quantité d’arrosage. Voilà donc quelques informations clés qui vous aideront à bien irriguer votre potager!
Les salades possèdent des racines en surface et des feuilles toutes tendres. Elles ont donc besoin de beaucoup d’eau. Leurs racines s’enfoncent au maximum d’une vingtaine de centimètres, ce qui impose aussi d’être délicat lorsqu’on bine ou qu’on gratte le sol.

D’autres légumes, tels que les haricots ou les choux, ont des racines allant jusqu’à 50 cm. Le palmarès revient aux asperges et aux tomates avec des racines pouvant atteindre 1m20. Vous comprendrez donc qu’il faille moins arroser, mais en quantité plus importante afin que l’eau pénètre en profondeur. Un arrosage de 10 litres par mètre carré peut être ainsi nécessaire pour des plants évolués de tomates.

6) Quand planter quoi?

Voici un calendrier mois par mois, qui vous permet d’avoir une idée de la période de plantation et de récolte. Ceci est un tableau indicatif et en fonction de votre position géographique (influence d’un climat océanique, montagneux, méditerranéen, etc.), les mois peuvent un peu varier. Ce tableau vous donnera néanmoins un bon aperçu et vous guidera pour réussir votre potager!

Je sème:

  1. Janvier:  Ail de printemps, cassis, framboise
  2. Février:  Ail de printemps, aubergine, cassis, céleri, chou de Bruxelles, ciboulette, coriandre, fève, framboise, laitue batavia, oignon, persil, petit pois, piment, poireau, poivron, radis, tomate
  3. Mars:  Ail de printemps, aneth, artichaut, aubergine, asperge, basilic, camomille, carotte, cassis, céleri, chou de Bruxelles, chou-fleur, ciboulette, concombre, coriandre, fenouil, fève, fraise non-remontante, framboise, laitue batavia, mélisse, melon, menthe verte, navet, oignon, oseille, persil, petit pois, piment, poireau, poivron, pomme de terre, radis, romarin, roquette, sauge, thym, tomate
  4. Avril:  Aneth, artichaut, aubergine, asperge, basilic, betterave, brocoli, camomille, carotte, céleri, cerfeuil, chou d’hiver, chou de Bruxelles, chou-fleur, ciboulette, concombre, coriandre, courge, courgette, cresson, estragon, fenouil, fève, fraise non-remontante, haricot vert, laitue batavia, maïs, mélisse, melon, menthe verte, navet, oignon, oseille, persil, petit pois, piment, poireau, poivron, pomme de terre, radis, romarin, roquette, sauge, thym, tomate
  5. Mai:  Artichaut, asperge, basilic, betterave, brocoli, carotte, céleri, cerfeuil, chou d’hiver, chou de Bruxelles, chou-fleur, ciboulette, concombre, coriandre, courge, courgette, cresson, estragon, fenouil, haricot vert, laitue batavia, maïs, mélisse, melon, menthe verte, navet, oignon, oseille, petit pois, piment, poireau, pois chiche, radis, romarin, roquette, sauge, tomate
  6. Juin:  Betterave, brocoli, carotte, cerfeuil, chou d’hiver, chou-fleur, concombre, coriandre, courgette, cresson, estragon, haricot vert, laitue batavia, maïs, mélisse, melon, menthe verte, navet, oseille, petit pois, poireau, pois chiche, pomme de terre, radis, roquette, scarole, tomate
  7. Juillet:  Carotte, cerfeuil, chou d’hiver, chou-fleur, coriandre, courgette, cresson, estragon, fenouil, haricot vert, laitue batavia, mâche, mélisse, melon, navet, oseille, poireau, radis, roquette, scarole
  8. Août:  Cerfeuil, chou de printemps, coriandre, cresson, épinard, haricot vert, mâche, navet, oseille, radis, roquette
  9. Septembre:  Cerfeuil, chou de printemps, coriandre, épinard, fraise remontante, mâche, navet, radis, roquette
  10. Octobre:  Ail d’hiver, cerfeuil, chou de printemps, épinard, fraise remontante, groseille, mâche
  11. Novembre:  Ail d’hiver, cassis, chou de printemps, framboise
  12. Décembre:  Ail d’hiver, cassis, framboise

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

14 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.