5 bonnes raisons de ne plus utiliser de four à micro-ondes

A l’époque où nous vivons, il n’est pas rare d’utiliser un four à micro-ondes par soucis de praticité et pour réchauffer efficacement des plats en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Effectivement, pris par la frénésie qui caractérise cette époque moderne, nous ne pouvons qu’utiliser cet appareil électroménager qui nous facilite grandement la vie. Pour autant, le choix de la facilité peut être (comme dans le cas présent), extrêmement mauvais pour la santé.

En effet, que savons-vous réellement du four à micro-ondes ? Que connaissons-nous de son fonctionnement ? Et si oui, ce processus de réchauffement a-t-il un quelconque effet sur ce que nous mangeons ou sur notre état de santé générale ? Autant de questions que nous devrions nous poser avant d’utiliser cet appareil à tout va pour réchauffer n’importe quel type d’aliments ou en restant tout simplement à proximité lorsqu’il est allumé.

Depuis l’invention du four à micro-ondes en 1945, cet appareil crée la polémique et plusieurs détracteurs l’accusent de causer tout un toutim de maladies, de détruire toute la valeur nutritive des aliments réchauffés. Ce ne sont pas les suppositions qui manquent et l’absence de preuves scientifiques fiables pour les infirmer ou les confirmer laisse libre-court aux rumeurs les plus farfelues.

En cas de doute, il est toujours conseillé de s’abstenir. C’est l’un des principes qu’il serait bon d’appliquer dans le cas présent. Voici d’ailleurs 5 bonnes raisons de ne plus utiliser de four à micro-ondes.

Le fonctionnement du four à micro-ondes

5-bonnes-raisons-ne-plus-utiliser-de-four-a-micro-fonctionnement

S’il y a bien une raison qui devrait définitivement vous dissuader d’utiliser un four à micro-ondes, c’est tout simplement d’en comprendre le fonctionnement. Saviez-vous que cet appareil a été inventé, par hasard, alors que des scientifiques électroniciens menaient des recherches sur les radars ? Le hasard du calendrier fait bien les choses, il n’ont certes pas pu fabriquer un radar plus puissant mais un appareil étonnant pour réchauffer en temps record un aliment même s’il est congelé.

En effet, le micro-ondes a pour pièce maîtresse le magnétron. Ce dernier a la capacité, quand il est emprisonné dans une boîte en métal, de réchauffer des aliments en créant une sorte de frictions (à raison de 2 milliards et demi par seconde) entre les molécules d’eau y étant contenues. Sous l’action de cette agitation, l’eau bouillit et les plats sont quasi instantanément chauds. Ce sont donc les ondes émises par ce magnétron qui nous aident à cuire ou à réchauffer nos plats. Pas très naturel comme procédé, vous ne trouvez pas ?

Une fuite des rayonnements

5-bonnes-raisons-ne-plus-utiliser-de-four-a-micro-ondes-rayonnements

Si au tout début, les fabricants assuraient que les rayonnements restaient bien emprisonnés dans leur cage en fer, certaines études ont démontré le contraire. En effet, même si le four à micro-ondes est construit dans les matériaux les plus sûrs et les plus solides, il n’en reste pas moins qu’ils ne le sont pas assez pour empêcher les rayonnements de traverser l’appareil pour émettre tout autour.

Certes, les constructeurs sont tenus de respecter les normes mises en place par l’Association des consommateurs (et ils s’y tiennent véritablement), il n’en reste pas moins potentiellement dangereux d’utiliser un four à micro-ondes et de rester à proximité pendant qu’il est en marche ou même de le faire fonctionner à proximité d’enfants en bas âge. Même si les rayonnements sont peu nombreux et de très faible intensité, le micro-ondes est utilisé plusieurs fois par jour. En France, plus de 6000 micron-ondes sont vendus tous les jours. D’ailleurs, savez-vous que certaines études ont relié l’impact des rayonnements de cet appareil à quelques cas d’infertilités chez les hommes et de nombreux cas de cancers ?

Pour faire bonne mesure, les fabricants de fours à micro-ondes conseillaient, dans le temps, de ne manger les plats réchauffés que 6 à 10 min après leur sortie de l’appareil.

Sources : whydontyoutrythis/alternativesante

Le goût

Woman at home using microwave oven

Il s’agit peut-être de la raison la plus superficielle, dans le sens où elle ne touche pas vraiment un point extrêmement important à savoir, la santé. Pourtant, elle se doit d’être citée : en réchauffant un plat au micro-ondes, n’avez-vous jamais remarqué que le goût devenait plus fade et la texture nettement moins agréable en bouche ?

D’ailleurs, il existe tout un tas d’aliments à ne pas mettre au micro-ondes parce que cet appareil n’arrive justement pas à les cuire ou à les réchauffer sans ruiner définitivement leur goût ! De plus, les plats ne sont pas réchauffés uniformément ce qui est d’autant plus désagréable.

La détérioration des aliments

5-bonnes-raisons-ne-plus-utiliser-de-four-a-micro-ondes-aliments

Nous vous mentirions certainement si nous vous disions que le four à micro-ondes est le seul à détruire la valeur nutritionnelle des aliments. En effet, c’est le processus de cuisson en lui-même qui est à pointer du doigt. Toutefois, le four à micro-ondes est largement plus décrié que les autres appareils du fait de son mode de fonctionnement.

A cause des rayonnements et des frictions que met en branle cet appareil, les aliments y étant cuits perdent entre 60 et 90% de leur énergie vitale. Ces chiffres sont affolants surtout quand on sait que ces aliments sont dès le départ moins sains parce qu’ils sont d’origine industrielle ou qu’ils ont été exposés aux pesticides ou autres produits chimiques les rendant toxiques. Notez que les frictions moléculaires causées par le four à micro-ondes pour réchauffer les plats, accélèrent la détérioration des aliments. De plus, cet appareil produit des sortes de radicaux libres et d’ions qui détruisent les bactéries contenus dans les aliments tout en conservant les microtoxines et toxines. Du coup, il est nécessaire de les consommer juste après cuisson. Vous ne pouvez pas les garder plus longtemps au risque qu’ils ne périment et ne deviennent juste bons à jeter !

Autant de raisons qui expliquent la difficulté de digérer des plats réchauffés au micro-ondes !

Une expérience marquante

5-bonnes-raisons-ne-plus-utiliser-de-four-a-micro-ondes-experiences

Pour démontrer l’éventuelle toxicité du four à micro-ondes, plusieurs études ont été menées un peu partout à travers le monde. L’une d’entre elles est particulièrement marquante.

  • De l’eau bouillie

Mandaté par la CIDAV à Paris, le physicien Marc Henry décide de mener une expérience pour constater si le four à micro-ondes est effectivement aussi nocif ou inoffensif que ce qu’il parait à première vue. Pour cela, il prend deux bouquets dont les fleurs ont été cueillies du même plant, dans les mêmes conditions et à la même heure. Il les met dans deux vases différents. L’un est rempli d’eau du robinet et le deuxième d’eau qui a été bouillie aux micro-ondes puis refroidie. Les deux eaux proviennent exactement de la même source et sont à la même température. Marc Henry remarque au fil du temps qui passe que les fleurs submergées dans l’eau normale restent bien fraîches contrairement aux autres qui fanent à toute vitesse. Même si la structure moléculaire de l’eau est restée la même, d’autres variables ont certainement changé. Ce qui explique parfaitement le résultat obtenue.

Ce qui est inquiétant avec ce constat, c’est le lait réchauffé par les mamans pour leur bébé dans le four à micro-ondes. Généralement prises par le temps, ces mamans utilisent l’appareil pour gagner du temps. Quel est donc l’impact de ce réflexe sur le lait et donc sur la santé des enfants ?

Pour conclure, les dangers du four à micro-ondes n’ont certes pas été prouvés scientifiquement, mais allez-vous pour autant vous y risquer ?

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.