3 choses à savoir sur le Crossfit

1 de 5

Oyé Oyé ! La nouvelle tendance sport est arrivée ! La sphère fitness est en ébulition, et le phénomène nouveau s’appelle : Crossfit. Cross quoi? Il s’agit d’un système d’exercices inventé par Greg Glassman en 2000 et qui prétend forger des corps puissants. Cette nouvelle pratique, au nom légèrement barbare fait fureur dans le monde du sport. La promesse ? Transformer votre corps et votre vie.

Un corps mince n’a jamais été gage de bonne santé, il est donc important de focaliser sur la puissance. Il faudrait donc chercher à obtenir un corps svelte, puissant et harmonieux et oublier le mythe de la musculature outrageante. L’harmonie du corps, une autre des promesses du Crossfit ! Comment ? En suivant les plannings d’entraînement !

Si jusque là vous vous concentriez sur la perte de poids uniquement pour rentrer dans un jean de taille 36, il est temps de changer votre façon de faire et de vous fixer un nouvel objectif. Car grâce au Crossfit, vous allez pouvoir obtenir un corps beau et défini.

Suivez le guide des 3 éléments à savoir sur le Crossfit.

2 de 5

Kézako

3-choses-a-savoir-sur-le-crossfit-4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Crossfit draine une communauté de plus en plus importante. Comme n’importe quel autre phénomène fitness me direz vous ! Cette fois, il s’agit d’un buzz qui dure. Bâti autour d’une philosophie spécifique qui est de travailler dur, très dur ! Barbare vous dites? Le crossfit applique la technique d’entraînement fonctionnel. Ce qui veut dire que l’on entraine son corps pour la fonction et non la forme. Le but premier n’est pas de maigrir mais de gagner en puissance. Le but n’est pas d’obtenir un thigh-gap, des tablettes de chocolats sur le ventre ou des gros biceps, non, le but est de réussir à se forger un corps ultra robuste et athlétique. La perte de poids n’est qu’un bonus, plutôt plaisant il faut l’avouer !

Le crossfit consiste en un système de circuit à effectuer 3 à 5 fois par semaine : Chaque fois une série d’exercices différente, appelé par la communauté WOD (work out of the day). Ces “WOD” portent, comme les ouragans, des noms de femmes : Amanda, Angie, Barbara, Christine, Cindy,Kelly, Nicole, Mary ou Eva. Promesse d’une dévastation certaine ! Oui, mais le circuit ? Concrètement ?  Courir, ramer, pousser, tirer, faire des squats, des fentes, des levées de poids… Des centaines d’exercices pour exploser ses limites et se construire un mental d’acier. Et plutôt que d’avoir un programme différent pour chaque niveau le crossfit propose UN seul et unique entrainement journalier pour tous les pratiquants, divisé en 3 étapes, toutes aussi importantes les unes que les autres :

  • L’échauffement.
  • L’entrainement lui-même.
  • Les étirements.

 C’est pourquoi beaucoup d’adeptes avouent avoir presque tourné de l’oeil pendant une routine. Parceque leur but n’est plus la simple perte de poids mais le dépassement de soi, le vrai ! Lorsque le corps va aller plus loin et puiser dans ses réserves enfouies grâce à la motivation. Finir les “WOD” devient l’objectif, parceque faire 100 squats après avoir couru et ramé pendant une heure n’est pas à la portée de tous , le sentiment d’accomplissement est grand et la fierté immense !

3 de 5

La nutrition

3-choses-a-savoir-sur-le-crossfit-3

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Crossfit se base sur des mouvements naturels pour lesquels le corps est préconçu donc adapté. Ce sont des mouvements que nos ancêtres et ancêtres de nos ancêtres ont exécutés : Courir, sauter, jeter, porter pousser, tirer…

Ainsi pour sa pratique, le Crossfit nécessite une alimentation adaptée. Les spécialistes conseillent une diète Paléo – proche du régime alimentaire de nos aïeuls de l’air paléolithique-. Ce régime alimentaire a pour but de maintenir le taux de graisse corporelle au niveau le plus bas possible tout en ayant assez de ressources énergétiques. Le but ici n’est pas de s’affamer, mais de manger suffisamment et correctement. Il s’agit de développer une stratégie de nutrition au fil de la journée. Et pour cela, il faut :

  • Réduire les sucres rapides : Céréales, pain ou pâtes. Et favoriser les fruits et légumes comme les avocats, les choux-fleurs, les tomates, les brocolis, les prunes, les melons ou les épinards.
  • Se passer de produits laitiers non fermentés, car la fermentation détruit en partie le lactose, connu pour être indigeste.
  • Favoriser les proteines : viandes (Poulet, dinde, boeuf) ou poissons (saumon, thon maqueraux…)
  • Privilégier les omega-3 (oeufs, sardines ou anchoix, amandes, noix…) et réduire les omega-6
  • Faire le plein de glucides après chaque entrainement (patates douces, quinoa, sarrasin…)

Quant aux quantités, le Dr Barry Sears a créé le régime “Zone” qui aide à équilibrer les apports en protéines, glucides et lipides. Le but étant d’être dans la bonne “zone” pour une alimentation équilibrée optimale pour de meilleures performances sans mettre en danger sa santé. Ce qui veut dire concrètement un ratio d’apport calorique qui se situe à 40% de glucides, 30% de proteines et 30% de lipides.

4 de 5

Les risques

3-choses-a-savoir-sur-le-crossfit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme toute activité physique, l’entrainement à outrance est néfaste pour le corps. Les blessures liées à la pratique du Crossfit sont multiples et les causes diverses.Comme dit plus haut, le Crossfit favorise la compétition et le dépassement de soi. Etablir des objectifs est la meilleure manière de les atteindre et les dépasser mais quand la focalisation se fait sur l’objectif, la vitesse ou les poids et non sur l’exécution même du mouvement, le risque de blessure augmente. Et lorsque la forme est sacrifiée les articulations sont mises à mal. Une mauvaise poussée et votre dos est flingué !

Autre risque du Crossfit, la rhabdomyolyse, une dégradation des cellules musculaires qui se libèrent dans le sang et empoisonnent le foie. Dangereux donc ! Comment une telle maladie se manifeste-t-elle? Douleurs musculaires, mouvement difficiles, faiblesse musculaire, incompétence urinaire ou urine foncée en sont les principaux symptomes. Comment l’éviter? Ne pas faire des sets de 100 squats avec charge en essayant d’aller trop vite.

Le secret pour une pratique sûre est donc de ne jamais se focaliser sur le nombre de répétions en sacrifiant la bonne technique, mais d’essayer d’effectuer les exercices correctement et de manière appliquée.

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.