3 bonnes raisons de devenir mère au foyer

1 de 5

Les raisons pour devenir mère au foyer sont toutes aussi valables que celles qui maintiennent d’autres mamans actives professionnellement. C’est ce qui rend la décision d’être mère au foyer difficile. Si vous ou un proche êtes dans cette situation, le doute doit vous guetter et les interrogations ne manquent pas. Voici pour vous, selon nous, les trois principales raisons qui devraient vous convaincre une fois pour toute de devenir mère au foyer. 

2 de 5

1)Ce n’est pas vraiment un sacrifice 

Quelle joie peut être plus grande que de voir vos enfants grandir devant vos yeux, à la place de ceux de la nourrice que vous devez d’ailleurs payer une fortune. Beaucoup de femmes réalisent qu’avec le temps, ce salaire qu’elles croient sacrifier, elles le récupèrent en économisant sur la garde des enfants, les vêtements de travail et les trajets en voiture. Si votre travail, en plus de vous éloigner de vos enfants, ne vous permet pas de dégager un revenu supplémentaire, autant vous occuper de votre foyer, cela vous fera économiser une fortune. 

3 de 5

2)Vous laissez votre vie à la maison

Avouons-le, même les personnes convaincues de leur décision de rester actives, admettent ressentir un manque tout au long de leur journée de travail. En ayant des enfants, on accepte qu’ils deviennent la chose la plus importante de notre vie, les laisser à la maison et partir n’est de ce fait pas facile à vivre. Nous voulons toutes être avec nos enfants, surtout quand ils sont en bas âge. Evidemment, pour certaines mères, passer la journée loin des enfants est une décision qui se prend plus par obligation que par choix. Mais si vous pouvez vous permettre le luxe de devenir mère au foyer, n’hésitez pas, cela n’a pas de prix. 

4 de 5

3)Vous aurez de mal à faire confiance 

Pour certaines mamans, ceci est la raison principale qui les pousse à devenir mères au foyer. Les parents et plus spécialement les mamans ont du mal à faire confiance à n’importe qui pour s’occuper de leurs enfants, et vous devez vous aussi être dans la même position. Evidement cette réticence ne concerne pas les parents qui ont la chance d’avoir un membre de leur famille qui garde leurs enfants.  Si c’est pour passer vos journées de travail à vous inquiéter pour votre bébé ou à appeler la nourrice, cela ne sera bénéfique ni pour vous ni pour votre employeur. Du moins jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge d’aller en crèche, le mieux pour vous et pour votre enfants est que vous restiez ensemble. 

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.