12 confessions marquantes de Marilyn Monroe

1 de 14

Marilyn Monroe est restée, depuis son succès légendaire, la plus belle et charismatique des femmes qu’a connu Hollywood ! Un symbole de beauté, de féminité et de glamour, une icône d’élégance et de coquetterie… Cependant, peu sont ceux qui connaissent vraiment l’histoire de sa vie personnelle, qui n’était pas aussi réussie que sa carrière. Accusée de superficielle et d’idiote, la fille était par contre d’une sagesse et d’une bonté d’âme sans pareil.  Ci-dessous, quelques confessions d’une blonde pas comme les autres !

2 de 14

1) Sur son enfance 

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 25

«..Vous comprenez, j’ai été élevée différemment des autres petits américains, car, en général, un enfant grandit en se disant qu’il sera heureux. »

 « Personne ne m’a jamais dit que j’étais jolie quand j’étais petite. Il faut toujours dire aux petites filles qu’elles sont jolies, même si ce n’est pas vrai… »

 « Ma mère ne voulait pas de moi. Je devais beaucoup la gêner, j’ai dû être une véritable honte pour elle…»

Marilyn Monroe

3 de 14

2) Sur sa solitude

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 26

« Personnellement, les choses ne m’ennuient jamais. Ce qui m’ennuie, ce sont les gens qui s’ennuient. J’aime beaucoup les gens; pourtant, parfois, je me demande si je suis vraiment sociable. La solitude ne me pèse pas. Cela m’est égal d’être seule. Même, j’aime cela. C’est un repos. Cela permet de prendre plus possession de soi-même, de se rafraîchir. Je crois qu’il y a deux aspects dans tout être humain; du moins, c’est ce que je sens dans mon cas. On a envie d’être seul, et en même temps, envie d’être ensemble. C’est un vrai conflit. J’y suis sensible à un point suraigu. C’est pourquoi, j’aime tant mon travail. Quand j’en suis contente, naturellement je me sens plus gaie, plus sociable. Quand ça ne va pas, j’ai envie d’être seule. Et c’est la même chose dans ma vie… »

Marilyn Monroe

4 de 14

3) Sur sa vie quotidienne

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 27

« Pour le petit déjeuner, je prends deux œufs battus dans un lait chaud. Je ne prends jamais de dessert. Je ne porte aucun sous vêtements parce que je pense qu’il est important de respirer librement. Je me lave les cheveux tous les jours et fais chaque fois un brushing. Et tous les matins, je marche dans mon appartement avec une bouteille de soda entre mes genoux pour conserver le chaloupé de ma démarche. »

Marilyn Monroe

5 de 14

4) Sur sa jeunesse 

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 28

« Je voudrais vieillir sans aucun recours à la chirurgie. Je veux avoir le courage d’être loyale vis à vis de la tête que j’ai. Parfois, je pense qu’il vaut mieux mourir jeune, mais vous n’accomplissez pas votre vie, alors, non ? Vous ne savez alors jamais vraiment qui vous êtes. » 

Marilyn Monroe

6 de 14

5) Sur son corps

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 29

« J’aimais bien me promener nue, sans éprouver de honte ni avoir le sentiment de commettre un péché. Je crois que je préférais que les gens me voient nue parce que j’avais honte des vêtements que je portais. Nue, j’étais une fille comme les autres, et non une gamine avec un uniforme d’orpheline sur le dos. »

Marilyn Monroe

7 de 14

6) Sur l’espoir

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 30

« …j’ai trente quatre ans et encore quelques années devant moi, j’espère, cela me laisse le temps de travailler à devenir meilleure et plus heureuse dans mon métier comme dans ma vie privée. C’est ma seule ambition. Peut-être y mettrais-je le temps, car je suis lente; et je ne veux pas dire par là que ce soit le plus sûr moyen. Mais c’est le seul que je connaisse et qui me donne le sentiment que la vie, après tout, n’est pas sans espoir. »

Marilyn Monroe

8 de 14

7) Sur sa ponctualité

12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 31

« Je suis systématiquement en retard à mes rendez-vous – parfois de deux bonnes heures. J’ai essayé de faire attention, mais les trucs qui me mettent en retard sont plus forts que tout le reste, et bien trop agréables…Quelque part, ça me rend heureuse d’être en retard. On m’attend. On est impatient de me voir. Ça me rappelle toutes ces années où on se fichait que je sois là ou non… »

Marilyn Monroe

9 de 14

8) Sur ses tournages  

 12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 32

« Quand on tourne un film, il n’y a pas de public pour vous regarder. Vous ne jouez pour personne, sauf pour vous-même. C’est un peu comme les jeux qu’on invente quand on est gosse et qu’on joue à être quelqu’un d’autre. Et c’est presque toujours le même genre d’histoires que celles qu’on inventait quand on était petit. »

Marilyn Monroe

10 de 14

9) Sur sa célébrité

 12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 33

« La célébrité ne procure qu’un bonheur partiel et temporaire… Elle ne constituerait vraiment pas un menu quotidien idéal. C’est comme le caviar : c’est bon, le caviar, mais tous les jours à chaque repas. La célébrité passera, je dirai alors : « Adieu célébrité, je t’ai eue, et j’ai toujours su que tu étais inconstante. Au moins auras-tu été pour moi une expérience, mais tu n’es pas toute ma vie. » »

Marilyn Monroe

11 de 14

10) Sur son ambition

 12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 34

« Je ne me prenais pas pour une bonne actrice. Je savais à quel point j’étais quelconque. Je voyais bien que je n’avais pas de talent, je le sentais, comme si je portais des fringues bon marché à l’intérieur de moi. Mais Dieu que j’avais envie d’apprendre, de changer, de m’améliorer ! Je ne voulais rien d’autre. Pas d’hommes, pas d’argent, pas d’amour, non, seulement savoir jouer la comédie »

Marilyn Monroe

12 de 14

11) Sur son prénom

 12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 35

« Je n’ai jamais aimé le nom de Marilyn. J’ai souvent regretté de ne pas avoir insisté pour m’appeler Jean Monroe comme je le souhaitais. Mais je suppose qu’il est trop tard pour y changer quoi que ce soit ! »

Marilyn Monroe

13 de 14

12) Sur sa gloire

 12 confessions marquantes de Marilyn Monroe 36

« Pour moi, la gloire n’est qu’un bonheur provisoire et partiel. Ce n’est pas ce qui me satisfait. Ca vous réchauffe un moment mais la chaleur est passagère. C’est une sorte de soulagement dans l’accomplissement. C’est comme si vous courriez sans savoir où et pourquoi, et puis une fois à la ligne d’arrivée, vous poussez un petit soupir – ça y est, c’est fait. Mais la célébrité passe – et puis adieu. Gloire, je t’ai eue. Et j’ai toujours su que c’était éphémère. Pour moi, tu auras été au moins une expérience, vrai, mais tu n’es pas ma vie. »

Marilyn Monroe

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.