Abus verbal: 4 comportements adultes qui prouvent que vous en avez souffert dans l’enfance

La violence verbale est certainement la violence la plus négligée et oubliée. Aussi importante que la violence physique et sexuelle, la violence verbale est tout aussi grave.  Particulièrement lorsqu’elle est adressé à un enfant.

Elle se caractérise par l’usage des pensées extrêmement dévalorisantes, insultantes et méprisantes vis à vis de la victime. Lorsqu’elle commence dès le bas âge, elle se transpose généralement à l’âge adulte dans la vie de la victime. Les considérations toxiques auxquelles font face certaines personnes dans leur enfance peuvent s’ancrer dans le subconscient. Ce qui entraîne la manifestation de certains symptômes psychologiques et émotionnels à l’âge adulte.
Voici 4 comportements d’adultes qui manifestent d’une violence verbale probante dans l’enfance.

1. Faible estime de soi

Abus verbal: 4 comportements adultes qui prouvent que vous en avez souffert dans l’enfance 5

Les enfants abusés verbalement traînent souvent des séquelles importantes en eux une fois adultes. Pour avoir de nombreuses fois entendu des jugements toxiques et négatifs à leur sujets, ils finissent par transposer cela dans leur subconscient. Ils ont du mal à voir en eux des personnes autres que celles qu’elles ont toujours cru être dans le passé. Ils passent le temps à se blâmer, à se dévaluer, à s’effacer et manquent amèrement de conviction en elles.

Les victimes de violences verbales se sentent toujours obligées de faire plus qu’il n’en faut. Elles veulent avoir la reconnaissance et l’appréciation des autres. Comme ce n’est pas forcement toujours le cas, elles pensent qu’elles sont inutiles, qu’elles auraient pu mieux faire. Elles nourrissent généralement une faible estime de soi et se sous-évaluent devant chaque situation rencontrée.

2. Recherche constante d’attention

Abus verbal: 4 comportements adultes qui prouvent que vous en avez souffert dans l’enfance 6

Les enfants qui ont fait les frais d’abus verbal recherche constamment l’attention et l’admiration des autres. La violence verbale impliquent souvent une certaine déconsidération de l’enfant, une négligence appuyée de la part des responsables.
Pour avoir très souvent été mis à l’écart, une fois grand, l’adulte cherche à combler ce besoin émotionnel absent dans la jeunesse. Comme pour se faire une place auprès des autres, il est prêt à faire tout et n’importe quoi pour susciter l’admiration de ses semblables, quitte à poser des actes malsains.

3. Dysrégulation émotionnelle

Abus verbal: 4 comportements adultes qui prouvent que vous en avez souffert dans l’enfance 7

Le rapport affectif que développe quelqu’un dans ses relations sociales dépend fortement de la qualité de celui partagé avec ses parents dans l’enfance. Si celui a été négatif, une fois à l’âge adulte, les rapports émotionnels avec les autres peuvent être dysrégulés.
On peut remarquer une certaine répression émotionnelle en guise de couverture quand les sentiments ont toujours été bafouées. A défaut de cela, on remarque une sympathie excessive ou régressive. La victime a tendance à être trop gentille avec les autres d’un coté. D’un autre coté, il eut y avoir une absence totale d’empathie.
Les personnes victimes d’abus verbal dans l’enfance sont très souvent sujettes à des sautes d’humeurs intenses et des dépressions majeurs.

4. Considération erronée des relations sociales

Abus verbal: 4 comportements adultes qui prouvent que vous en avez souffert dans l’enfance 8

Il est très souvent difficile de construire des relations positives et saines lorsqu’on a grandi dans un foyer en crise. Une fois adultes, les enfants aux prises des violences parentales ont une conception altérée des rapports sociaux avec les autres. Ils finissent par avoir des problèmes de confiance, à se lier d’amitié avec les mauvaises personnes ou à trop donner pour espérer avoir une place auprès des autres. Ils recherchent à travers les différentes interactions ce qui leur manquait dans leur famille respective. A vouloir toujours plaire aux autres, on finit par se déconstruire soi-même et à devenir une cible pour les manipulateurs.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.