Cette maman brise la jambe de sa fille trois fois par jour pour éviter le pire

Elsie Moravek est une américaine âgée à peine de 4 ans et qui souffre de déficience fémorale congénitale, une maladie très rare qui touche seulement 2 enfants sur 100 000. En effet, Sa jambe gauche ne grandissait pas correctement et elle était plus courte que la droite de 11 centimètres.

Pour éviter l’amputation de sa jambe, la petite fille a du faire face à une méthode radicale et extrêmement douloureuse.

À sa naissance, la jambe gauche de Elsie arrivait à la hauteur de son genou droit. Face à la malformation de la jambe de la fillette, les docteurs ont expliqué aux parents qu’ils avaient trois options devant eux : amputer la jambe d’Elsie, lui fixer une prothèse ou encore allonger son membre de 11 cm. Après des jours de réflexion et d’hésitation, les parents de la petite fille ont opté pour cette dernière option qui consistait à briser plusieurs fois sa jambe afin d’allonger le membre mal formé. Ainsi, la petite Elsie a du supporter une torture digne des méthodes du moyen âge,  puisque sa jambe a été brisée 300  fois en 4 mois seulement.

Cette maman brise la jambe de sa fille trois fois par jour pour éviter le pire 4

« Les médecins nous conseillaient l’amputation car le processus pour allonger la jambe d’Elsie est très difficile à supporter… Nous souhaitions le meilleur pour notre fille et le choix n’a vraiment pas été facile à faire. Nous avons finalement opté pour ce qui lui permettrait d’avoir un plus bel avenir. Même si c’était pénible, nous savions que c’était la bonne décision », explique la maman.

Pour reconstruire son genou, sa hanche et sa cheville, la petite Elsa a du subir une opération de 6 heures. Son fémur et son tibia ont été séparés puis relié par un appareil externe, avec dix vis lui transperçant la peau, les muscles et les os. La maman d’Elsie était obligée de tourner manuellement les vis 3 fois par jour afin de gagner 1 mm quotidiennement. Après 4 mois pénibles pour la petite fille, elle a enfin pu gagner les 11 cm.

Cette maman brise la jambe de sa fille trois fois par jour pour éviter le pire 5

« Je me sentais impuissante… J’étais ravie de voir les progrès de ma fille, mais c’était tellement dur de la voir pleurer et souffrir chaque jour. Le pire, c’était de nettoyer les plaies ouvertes laissées par les vis. C’était l’agonie pour elle. Pour tenir le coup, je me focalisais sur le fait que c’était pour le bien de ma fille, que je lui offrais un meilleur avenir », explique la maman de Elsie.

Cette maman brise la jambe de sa fille trois fois par jour pour éviter le pire 6

Si les jambes d’Elsie ont aujourd’hui la même taille, elle devra, toutefois, subir à nouveau ce traitement insoutenable une fois qu’elle aura atteint l’âge adulte, puisque sa jambe gauche grandira toujours plus lentement que la droite.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.