Vulvodynie: quand le vagin déprime

La vulvodynie est une affection chronique qui touche principalement la gente féminine.
Elle se caractérise par une sensation de gêne vulvaire observée chez la patiente. Mystérieuse, elle n’a pas de cause apparentes mais se manifeste par des troubles au niveau de la vulve.
Entre picotement au simple contact des habits, sécheresse vaginale lors des ébats sexuels et brûlure, la vulvodynie peut simplement s’apparenter à ce qu’on caractérisera de dépression vaginale.

Sans raisons médicales aucunes, de vives douleurs apparaissent chez les patientes, créant ainsi des sensations d’inconfort au niveau de la zone intime.
Sans distinction d’âge, la vulvodynie touche au moins une femme sur 4.
Si les médecins ne parviennent toujours pas en identifier la cause, certainement que les femmes elles-mêmes doivent simplement revoir certaines de leurs habitudes routinières.

Les symptômes d’une vulvodynie

Vulvodynie: quand le vagin déprime 4
source: https://www.rtl.fr/girls/love/sexe-qu-est-ce-que-la-vulvodynie-ce-trouble-qui-touche-de-nombreuses-femmes-7792647369

La vulvodynie ou dépression du vagin est une pathologie chronique qui peut toucher toutes les catégories de femmes. Quel que soit son age, son état de santé, chaque court le risque de souffrir d’une dépression du vagin au moins une fois dans sa vie. La cause de cette maladie est plutôt inconnue, mais les médecins s’accordent à trouver à lui trouver une origine psychologique.

Elle se manifeste par des sensations d’inconfort et d’irritation au niveau du vagin. Plus franchement, elle se caractérise par une vive douleur au niveaux des parties intimes sans raisons apparentes. Cette douleur peut se délocaliser jusqu’aux fesses et entre les cuisses. Elle s’intensifie au contact de certains vêtements, des tampons ou lors des rapports sexuels. Le simple fait de s’asseoir peut même vous être préjudiciable.

Facteurs à risque

Vulvodynie: quand le vagin déprime 5
source: https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/vulvodynie-les-jeans-trop-serres-et-les-epilations-integrales-sont-dangereux-pour-la-sexualite-2078460

Jusqu’à présent, aucun signe clinique n’a été détecté comme étant à l’origine de la vulvodynie. Cependant, certaines femmes gagneraient à revoir certaines de leurs habitudes quotidiennes. Entre les choix vestimentaires, les soins intimes et les soins esthétiques, le risque de souffrir des douleurs vulvaires est multiplié par deux.

Il s’est avéré que le fait de porter régulièrement des jeans ou des vêtements trop serrés pourrait être l’un des éléments déclencheurs de ces douleurs intenses. En effet, ils sont très souvent responsables de certaines infections vaginales. Par conséquent, ils peuvent aisément favoriser l’affection.

Par ailleurs, les épilations intégrales pourraient aussi favoriser une vulvodynie. Les abrasions laissées sur la peau par une épilation intime intégrale favorisent des irritations sur la peau niveau du vagin, ce qui peut par la suite causer des douleurs vulvaires.

Comment peut-on traiter les vulvodynies?

Vulvodynie: quand le vagin déprime 6
source: http://www.doctissimo.fr/sante/news/jeans-serres-epilation-integrale-augmentent-risque-vulvodynie

Etant donné que les spécialistes lui attribuent une origine psychologique en ce sens qu’il y aurait des troubles au niveau des nerfs qui innervent la vulve, les patientes font souvent recours à la prise de certains antidépresseurs pour atténuer les sensations de gêne.
En cas des dépressions du vagin, les analgésiques ne sont pas souvent recommandé comme moyen de médication car ils n’apaisent aucunement la douleur nerveuse.
Autrement, on vous prescrira des antiépileptiques pour soulager les maux. Dans les cas les plus alarmants, les médecins peuvent faire recours à des opérations chirurgicales pour éliminer une partie de la vulve.

Pour limiter les risques de vulvodynie, certaines femmes doivent apprendre à se ménager au quotidien pour éviter le stress. Aussi,  il faut revoir les choix vestimentaires éviter des toilettes intimes parfumées et récurrentes. Revoir ses positions sexuelles pourra être à envisager.
L’usage de certains produits tels que des lubrifiants vaginaux et des gels anesthésiques lidocaïne peuvent trouver grâce auprès de la vulve en l’hydratant.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.