Une ville dans le Massachusetts décide de cesser d’arrêter les toxicomanes…

En juin 2015, le chef de la Police du Gloucester au Massachusetts, Leonard Campanello, annonce que ses officiers n’arrêteront pas les consommateurs de drogue qui leur demandent de l’aide.

une-ville-dans-le-massachusetts-decide-de-cesser-darreter-les-consommateurs-de-drogues

A la place, ils leur proposeront une liste de centres de traitement et assumeront les frais de la cure.

Le Gloucester affonte un gros problème d’héroïne

une-ville-dans-le-massachusetts-decide-de-cesser-darreter-les-consommateurs-de-drogues-2

Entre janvier et mars 2015, la ville a enregistré 4 cas d’overdose mortels de plus que l’année passée.

“L’idée est certes orginale, affirme Leonard Campanello, mais nous savions qu’il fallait agir différemment.” Bien entendu, impossible de savoir à l’avance si cette stratégie sera payante !

Inutile de dire que cette décision fait beaucoup parler d’elle ! De nombreuses question sont posées sur son hypothétique efficacité…

Combien cela coûtera-t-il ? Est-ce que cette décision pourra effectivement diminuer le nombre d’overdoses ? Les consommateurs de drogues feront-ils véritablement confiance à la Police en sachant que la possession de stupéfiants est passible d’arrestation ?

“J’étais extrêmement sceptique, confie Leonard Campanello, Allions-nous toucher et parvenir à aider une ou des milliers de personnes ?”.

Deux mois après le lancement du programme, les premiers résultats semblent prometteurs. Très prometteurs !

une-ville-dans-le-massachusetts-decide-de-cesser-darreter-les-consommateurs-de-drogues-3

Selon Campanello, depuis le 1er juin, un nombre impressionnant de toxicomanes se sont joints au programme pour bénéficier de l’aide de la police sans qu’aucune poursuite judiciaire ne soit enregistrée. “ Nous avons placé 116 personnes en centre de désintoxication, explique Campanello. Sans aucune poursuite judiciaire.”

Pour réduire les coûts, la police a négocié une baisse du prix de la cure de désintoxication en mettant à contribution les pharmacies locales. Aussi, le budget est estimé à moins de 5000$ par le département.

Campanello a publié un post sur Facebook où il annonce : “Moins de 5000$… pour plus de 100 vies”.

“Nous avons lié des partenariats avec des centres de traitement, des assurances de santé, des prestataires de la santé et d’autres organismes des forces de l’ordre. Le grand public a également soutenu cette approche”, a déclaré upworthy

Suite à ses résultats plus que positif, Campanello et son équipe travaillent dur pour déployer ce même programme à l’échelle nationale.

Bien entendu, comme dans tout nouveau programme, il y a des ajustements à faire.

Bien que cette mesure ait débuté en Juin 2015, le problème d’overdose n’a pas encore été éradiqué pour autant. Et de par la nature inédite de ce programme, il y a encore de nombreux problèmes légaux à résoudre.

Toutefois, il faut bien commencer quelque part !

une-ville-dans-le-massachusetts-decide-de-cesser-darreter-les-consommateurs-de-drogues-4

Ces 100 personnes qui auraient été habituellement arrêtées et qui purgeraient leur peine en prison ont maintenant l’occasion de commencer une nouvelle vie.

“Il est extrêmement important pour le département de la police de traiter tout le monde avec respect”, a déclaré Campanello. “Nous ne sommes pas là pour juger les gens.”

Un nombre alarmant de toxicomanes non violents se retrouvaient en prison. C’est formidable de voir qu’en les traitant comme des gens normaux, et non comme des criminels, de bonnes choses peuvent arriver.

Source

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.