Des sirènes pour lutter contre la pollution marine

A cause de l’activité humaine, la pollution marine est devenue aujourd’hui un réel problème et connait une ampleur sans précédent. La pollution d’origine humaine peut avoir un impact très important sur l’écosystème et sur les ressources vivantes, notamment la destruction de la biodiversité, des risques pour notre santé, des obstacles pour les activités maritimes et une altération de la qualité des eaux du point de vue de leur utilisation.

Vu la situation très critique de nos océans, certains experts et personnes engagées ont choisi de lever leur voix afin de sensibiliser les gens sur la situation alarmante dans laquelle se trouvent les océans. Parmi ces personnes, l’artiste canadien Benjamin Von Wong sirène qui a voulu interpeller l’opinion publique sur le problème de la pollution plastique et ce d’une manière fascinante.

 

Il est urgent d’agir afin de préserver notre environnement. C’est le message que l’artiste Benjamin Von Wong  a voulu faire passer en réalisant une œuvre éblouissante. Afin de mieux interpeller l’opinion publique, l’artiste a mis en place une sirène qui nage dans un océan composé de 10000 bouteilles.

Le choix de la sirène par l’artiste Benjamin Von Wong pour incarner l’héroïne de son œuvre, n’est le fruit du hasard. En effet, cette créature légendaire représente à la fois une femme et un poisson, une créature qui représente deux êtres opposés, mais qui vivent sur la même planète. Une planète qui est en train d’agoniser à cause de la pollution causée par l’activité humaine.

Le choix du nombre des bouteilles n’est pas non plus anodin. Selon l’artiste canadien, en Amérique du Nord, une personne utilise en moyenne 167 bouteilles en plastique par an, soit 10 000 bouteilles en 60 ans. À ce rythme, d’ici 30 ans , il y aura plus de bouteilles dans les océans que de poissons. Ce chiffre fait encore plus peur lorsqu’on sait qu’il faut des centaines d’années pour qu’une bouteille en plastique disparaisse complètement.

« Mon objectif est d’essayer d’interpeller l’opinion publique sur sur le sujet de la pollution marine. Je souhaite rendre le monde meilleur avec mes propres outils. Dans cette série en particulier, j’espère rappeler aux gens que la pollution plastique est un problème auquel nous sommes tous confrontés et qui n’arrête pas de prendre de l’ampleur aujourd’hui. J’espère encourager les gens à reconsidérer leurs habitudes », explique l’artiste.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.