Se plaindre continuellement est dangereux pour la santé mentale

Se plaindre continuellement est dangereux pour la santé mentale 1

Des recherches scientifiques approfondies sur la neuroplasticité montrent que le fait de se plaindre régulièrement dégradait la santé mentale en ce que ça induit à une perception négative de l’environnement autour de soi. 

Michael Merzenich, un neuroscientifique américain et professeur de l’université de Californie à San Francisco, a assimilé le cerveau humain à une boule de pâte à modeler. D’après ses travaux sur la plasticité du cerveau, il en ressort que le cerveau humain s’adapte aux situations de la même façon qu’une pâte à modeler est malléable. Ainsi, plus une personne se plaint, plus elle habitue son cerveau à ne voir que du noir partout autour d’elle.

En d’autres mots, il est scientifiquement prouvé qu’être grincheux quotidiennement nous gâche la vie et nuit à notre santé.