Pleurer permettrait de maigrir sans régime

Les émotions qui nous font grossir

La prise de poids peut trouver son origine dans l’alimentation émotionnelle. En effet, lorsque les individus se retrouvent en état de stress élevé et qu’ils ne peuvent pas le gérer, ils se mettent malheureusement à manger pour se soulager. Pour estomper la situation de mal-être, avoir recours à son assiette semble pour eux la façon la plus évidente d’échapper à ce danger imaginaire ou réel. Etant donné que l’appétit n’est pas véritablement  provoqué par le besoin de se nourrir d’un point de vue physiologique, mais plutôt pour échapper aux différents états d’âme, ces personnes sont beaucoup plus enclines à développer ce qu’on appelle des kilos émotionnels.

En effet, les frustrations emmagasinées dans le cerveau provoquent un système d’autodéfense qui se matérialise par une envie subite d’aller vers la nourriture dans la majorité des cas. La conséquence est la prise anormale de poids du fait que le corps accumule de façon non contrôlée les calories. L’on a constaté que ce les femmes sont  beaucoup plus touchées par ce phénomène que les hommes.

Il faut pleurer pour maigrir

Selon des scientifiques, lorsque nous pleurons, les larmes déversées contiennent de la cortisol. De fait, cette hormone est augmentée lorsqu’on est en situation de détresse. Son évacuation fait donc savoir à l’organisme que le danger est éloigné et qu’il n’a donc plus besoin d’accumuler de la graisse.

Les émotions prennent le dessus sur tout l’organisme entier parce que les individus sont souvent en incapacité d’exprimer clairement et franchement ce qu’ils ressentent. Ce qui favorise la prise des kilos.

Ce poids ne s’élimine malheureusement pas facilement. Il ne suffira pas toujours de faire du sport et de faire attention à son alimentation pour y échapper.

Pleurer s’avère alors être la meilleure solution pour les perdre facilement et naturellement.

En effet, extérioriser nos peines et nos désespoirs évite de les garder en soit, et donc de les nourrir. Manifester ses blessures peut aider à sortir de sa prison alimentaire inconsciente.

Dites-vous bien qu’il existe une relation de cause à effet entre votre corps et votre tête. Un esprit torturé aura toujours tendance à causer des dommages à votre corps. Or, si vous êtes en paix avec vous-même, cela se répercutera sur votre mode de vie et votre bien-être.