Comment faire face à la dépression post-partum ?

Construisez un réseau de soutien

La solitude a également été liée à l’hypertension, aux problèmes de sommeil, à la diminution de l’immunité et aux facteurs de risque de maladies cardiaques. Recevoir le soutien social et émotionnel des autres peut vous permettre de mieux gérer vous-même les problèmes en renforçant votre estime de soi et votre sens de l’indépendance. Cherchez d’autres femmes qui font face à une transition similaire vers la maternité. Il peut être rassurant d’entendre que d’autres personnes partagent les mêmes sentiments, les mêmes inquiétudes et les mêmes insécurités.

N’hésitez pas à prendre l’avis d’un spécialiste

Si vous avez essayé l’auto-assistance, modifié votre mode de vie et cherché un soutien, mais que vous n’avez constaté aucune amélioration, votre médecin peut vous suggérer d’essayer des médicaments, une psychothérapie, ou les deux.

La psychothérapie, également appelée « counseling » en santé mentale ou « thérapie par la parole », peut vous aider à parler de vos préoccupations et de vos sentiments, à fixer des objectifs gérables et à apprendre à réagir positivement aux situations.

Des antidépresseurs peuvent être recommandés si votre dépression est grave ou si d’autres traitements n’ont pas amélioré vos symptômes. Votre médecin en tiendra compte du fait que vous allaitez au moment de prescrire votre médicament.