Pourquoi vous devriez ne plus porter de soutien-gorge

1 de 5

Il est bien vrai que ce sous-vêtement vous octroie une liberté de mouvements inégalée et une poitrine pigeonnante très séduisante. Pourtant, avez-vous seulement conscience du mal que vous faites à votre poitrine à chaque fois que vous portez un soutien-gorge ?

Depuis sa création, ce sous-vêtement laisse les scientifiques assez dubitatifs. Bien entendu, il n’est pas aussi nocif que son ancêtre, le corset à baleines, mais ce sous-vêtement est loin d’être aussi inoffensif que ce qu’il parait à première vue.

Découvrez tout ce que votre soutien-gorge vous réserve de bon… et de mauvais !

2 de 5

Résultats des études

pourquoi-vous-devriez-ne-plus-porter-de-soutien-gorge-pression

Plusieurs recherches ont été menées ces dernières années et les résultats ont de quoi semer le doute dans l’esprit des femmes. Si certaines d’entre elles démontrent les bienfaits octroyés par le port du sous-vêtement en question, d’autres études ont, quant à elles, évoqué des points assez alarmants que toute femme devrait connaître.

Bien entendu, le soutien-gorge apporte soutien, maintien et poitrine ferme et pigeonnante à celles qui le portent mais à côté de ça, il trouble la circulation sanguine, met à mal le système lymphatique et occasionne des douleurs mammaires dont l’intensité peut varier d’une personne à l’autre.

Notez que, malgré les déclarations de certains professionnels de la santé, le soutien-gorge n’a rien à voir avec le développement du cancer.

3 de 5

Méfaits

pourquoi-vous-devriez-ne-plus-porter-de-soutien-gorge-mefaits

Voici, entre autres, quelques-uns des méfaits du soutien-gorge :

  • A cause de la compression des seins, ces derniers deviennent de plus en plus sensibles surtout au milieu du cycle.
  • Ce sous-vêtement crée un point de pression sur les ganglions lymphatiques. Ces derniers sont étroitement liés au système immunitaire et à la prévention contre plusieurs maladies. Le port du soutien-gorge pourrait donc affecter votre système immunitaire.
  • La pression occasionnée par ce même sous-vêtement peut créer un autre problème : l’accumulation des toxines dans le tissu mammaire. La poitrine est une zone très sensible dans le corps de la femme. Ce cumul de substances nocives n’est pas le bienvenu.
4 de 5

Faites le test

pourquoi-vous-devriez-ne-plus-porter-de-soutien-gorge-s-en-passer

Si vous voulez vérifier la véracité de ces informations, n’hésitez pas à vous passer de votre soutien-gorge pendant quelques mois. Ne vous inquiétez pas pour vos seins, ils ne risquent pas de “tomber” entre temps. Le ligament localisé dans la région mammaire va se renforcer naturellement et empêcher votre poitrine de perdre de son galbe et de sa rondeur. Au bout de ces quelques mois, notez sur un calepin si vos règles sont effectivement moins douloureuses, si vous respirez mieux, si vous ne tombez pas moins malades et si vous ne dormez pas mieux. Certaines femmes s’obligent à porter des soutiens-gorges même la nuit, car leurs seins les empêchent de trouver une position confortable. A la place, portez tout simplement des brassières souples et sans baleine en fer. C’est tout aussi efficace.

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.