Le dirty talk, les mots salaces qui vous donnent envie

C’est connu, les préliminaires peuvent se révéler être plus intenses que le rapport en lui-même. Il ne faut donc pas les négliger.
Pour éveiller le désir de votre partenaire, il n’en faut parfois pas plus qu’un simple mot, balancé au moment où on ne s’y attend pas forcément.
Le dirty talk ou l’art d’éveiller et de susciter l’envie à l’autre d’avoir des rapports sexuels. C’est un langage érotique, léger ou cru, qui veut qu’on se parle de sexe avant ou pendant l’amour.
C’est une façon autrement coquine de pimenter sa relation sexuelle.

Et si vous mettiez un peu de piment à votre couple en osant le dirty talk?

Le dirty talk, un gage pour le plaisir des amoureux

Le dirty talk, les mots salaces qui vous donnent envie 3

Il suffit parfois de rien pour enflammer la libido de son partenaire.
Si l’excitation des hommes peut être motivée par ce qu’ils voient, les femmes le seront plus par ce qu’elles entendent.
Dans tous les cas, chez l’un ou l’autre, le désir pourra être provoqué à l’évocation de certains mots, certaines phrases à connotation sexuelles. Des paroles romantiques, coquines ou carrément érotiques peuvent être de vrais déclencheurs efficaces de libido quand on s’y prend avec doigté.
Par téléphone ou face à face, le plus important c’est de choisir le bon moment et les bons mots pour préparer le terrain. En manifestant à l’autre son empressement de le voir en soirée ou en lui demandant ce qu’il porte suffisent à surprendre… agréablement le partenaire.
Sous la couette on s’éclate en synchronisant les mots coquins avec le degré du plaisir ressenti. Doux ou très prononcés, chacun dosera à la réceptivité de son partenaire.

Les mots salaces, à utiliser avec précaution…

Le dirty talk, les mots salaces qui vous donnent envie 4

Si certains sont tout émoustillés en écoutant des paroles coquines, d’autres par contre peuvent en être freinés. Des plus extravertis aux plus timides, on y va avec dextérité.
Au dirty talk, tout les deux partenaires ne sont pas forcément réceptifs. Au lieu d’exciter comme il se doit, cela risque d’avoir les effets contraires en frustrant l’autre.

En effet, les personnes étrangères à cette pratique la trouvent vulgaires et inutiles. Ce qui, d’emblée, constitue un obstacle à l’excitation sexuelle.

Dans ce cas, il faut souvent y aller mollo pour ne pas heurter sa sensibilité en passant le message tout en finesse.
Les mots n’ont pas besoin d’être trop vulgaires ou dégradants pour exciter. De simples petites phrases coquines, des gestes suggestifs et des sourires évocateurs pourraient avoir l’effet escompté. Il faut provoquer oui, mais dans la limite du respect.

Pendant l’acte, on évitera par exemple d’appeler le chat par son nom car ça peut coincer. Il faut utiliser des mots usuels connus par l’autre, lui demander ce qu’il veut, comment il l’aime… Bref, pour éviter de passer pour quelqu’un de vulgaire, il faut éviter les crudités érotiques!
Les mots cochons doivent être utilisés avec précaution. Il n’est pas forcément question de tourner un film à tendance pornographique, mais simplement de mettre un peu de piment à ses ébats.

 

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.