La prochaine fois que vous achetez de l’eau, vérifiez ces inscriptions sur la bouteille !

1 de 8

On n’est jamais assez prudent quand il s’agit de notre santé ! Et c’est justement un réflexe que vous encourage à garder cet article.

Comme vous le savez certainement, il est important de boire une certaine quantité d’eau par jour selon votre poids et votre activité physique. Mais ce n’est pas de ça qu’il est question mais de la provenance de l’eau ingurgitée. S’agit-il d’une eau embouteillée ? Si oui, dans du verre ou dans du plastique ? Avez-vous déjà vérifié la composition de la bouteille en plastique en question ?

En effet, certaines bouteilles en plastique sont composées d’ingrédients nocifs pouvant se retrouver dans votre eau à cause du processus d’embouteillage. Le but de cet article n’est pas de vous décourager de consommer de l’eau ou de vous amener à boire l’eau du robinet, mais juste de vous encourager à vérifier les inscriptions se trouvant sur la bouteille en plastique de votre eau.

Ce réflexe est d’autant plus important que de nombreuses personnes gardent ces bouteilles pour les réutiliser ultérieurement pour stocker des jus, de l’huile… Dans une étude publiée dans la revue “Environmental Science and Pollution Research”, l’eau contenue dans certaines bouteilles en plastique refermerait jusqu’à deux fois plus d’hormones que celle provenant du robinet ou d’une bouteille en verre. Pour repérer ces bouteilles poison, apprenez à décrypter les inscriptions se trouvant à la base de ces récipients.

2 de 8

PC ou Polycarbonate

la-prochaine-fois-que-vous-achetez-de-leau-verifiez-ces-inscriptions-sur-la-bouteille-1

Vous retrouvez généralement cette matière quand il s’agit de bouteilles de sport, de barquettes alimentaires, de boîtes de conserve, de canettes… Malgré la grande présence et utilisation de ce matériau dans l’industrie alimentaire, il n’en reste pas moins nocif pour la santé puisqu’il libère une substance chimique dangereuse : le Bisphénol A. Cette dernière présente un danger pour le corps uniquement si elle est fortement concentrée. Elle est jugée néfaste parce qu’elle parvient à mimer l’effet des hormones féminines, acteur principal dans le développement de certains organes et dans la reproduction.

3 de 8

PEHD ou HPDE (Polyéthylène de haute densité)

la-prochaine-fois-que-vous-achetez-de-leau-verifiez-ces-inscriptions-sur-la-bouteille-2

Ce plastique est le plus sain que vous pourriez repérer sur le marché. Il ne libère, en effet, aucune substance nocive et ne risque donc pas de contaminer l’eau par un simple contact. Parmi le large choix de marques d’eau/de boissons embouteillées, cherchez les récipients qui présentent cette inscription.

4 de 8

PETE ou PET

la-prochaine-fois-que-vous-achetez-de-leau-verifiez-ces-inscriptions-sur-la-bouteille-3

Cette substance serait soupçonnée d’être la cause de plusieurs cas de déséquilibres hormonaux. Pourtant, on peut la retrouver généralement dans les bouteilles d’eau ou dans les récipients en plastique formulés pour résister aux hausses de température (barquettes à chauffer au four).

5 de 8

PS ou Polystyrène

La prochaine fois que vous achetez de l'eau, vérifiez ces inscriptions sur la bouteille ! 3

Les personnes s’exposant assidûment à cette matière souffrent de problèmes rénaux, hépatiques… Vous pourrez, notamment, observer la présence de cette matière dans les barquettes de laitages. C’est donc une substance à fuir pour ses nombreux effets indésirables.

6 de 8

PVC

la-prochaine-fois-que-vous-achetez-de-leau-verifiez-ces-inscriptions-sur-la-bouteille-5

Cette matière est tout aussi mauvaise pour la santé que pour l’environnement. C’est un agent extrêmement inflammable et qui fut responsable de nombreux incendies s’étant déclarés dans les décharges d’ordures. Ajoutez à cela sa forte concentration en phtalate, l’un des ingrédients membres du trio toxique et considéré comme hautement cancérigène.

7 de 8

Précautions à prendre

la-prochaine-fois-que-vous-achetez-de-leau-verifiez-ces-inscriptions-sur-la-bouteille-6

Pour vous protéger contre les effets indésirables de ces bouteilles en plastique, pensez à prendre quelques précautions :

  • Ne faites jamais réchauffer un récipient en plastique même s’il porte les sigles représentant un four à micro-ondes ou un four classique,
  • N’utilisez surtout pas d’outils, d’accessoires ou de récipients en plastique pour nourrir un nourrisson. Optez plutôt pour des biberons en verre, certes plus fragiles, mais meilleurs pour la santé,
  • Ne réutilisez plus les bouteilles en plastique. Après usage, déposez-les dans le compartiment des objets à recycler,
  • Si vous remarquez la présence du chiffre “1” sur le fond de la bouteille, rappelez-vous qu’il s’agit d’un récipient à usage unique.

Sources ICI et LA

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.