10 choses qui rendent les enfants plus heureux

Devenir ou être parent est le plus beau cadeau que l’on puisse espérer de la vie. Et bien évidemment, tout bon parent ne voudrait que le bonheur et tout ce qu’il y a de meilleur pour son enfant. Néanmoins, être parent n’est pas toujours facile lorsque que vous commencez à vous rendre compte que le bonheur de votre bambin vous échappe.

Pour que votre enfant soit plus épanoui, les chercheurs ont donc déterminé en 10 points ce qui pourrait être susceptible de rendre un enfant heureux.

 

Éviter de le comparer aux autres enfants

Les adultes font souvent l’erreur de faire des comparaisons entre l’enfant d’un tel et le leur, et cela a pour effet de créer des complexes chez ce dernier. En effet, inciter votre enfant à faire comme les autres peut faire naître en lui un sentiment de compétitivité, ce qui est un point positif à première vue, mais les scientifiques en pensent autrement. Pour eux, le fait de constamment comparer son enfant à un autre fera naître en lui un manque de confiance de soi et il commencera à remettre en question sa personne.

Donnez-lui la liberté de s’amuser

Quand on est enfant, le plus de important est de s’amuser. Évidemment, les devoirs, les activités extra-scolaires ne sont pas mis de côté. Mais une fois tout ceci réglé, jouer est alors primordial. Selon le psychologue Peter Gray “Les enfants apprennent les leçons les plus importantes de la vie auprès des autres enfants et non auprès des adultes ». Comprenez par là, que l’enfant sera beaucoup plus à l’aise en face de quelqu’un comme lui et aura par la même occasion le moyen de découvrir l’autre. Alors, laissez votre enfant s’épanouir.

Apprenez-lui les avantages des émotions négatives

Tout en gardant à l’esprit que l’enfant n’est pas encore doté de maturité ou de discernement, par conséquent, il aura tendance à exprimer clairement ses excès de colère, d’envie ou encore de tristesse. Une fois que cela arrive, l’adulte doit être à même de le comprendre et de savoir comment le prendre. Selon le docteur John Gottman, de nos jours, la plupart des parents punissent l’enfant une fois qu’il montre des signes de mauvais comportement, ce qui est une erreur. L’adulte ou le parent doit plutôt lui faire comprendre que les émotions qu’il ressent aussi violentes qu’elles soient sont tout à fait naturelles, et qu’il peut les gérer ou les dépasser de façon constructive.

Évitez des arguments et discussion intenses en sa présence

La capacité de développement du cerveau d’un enfant évolue à un rythme impressionnant. Il entend et voit des choses continuellement. Il ne faudrait donc pas briser son fragile esprit en faisant en sorte qu’il assiste à des disputes, des scènes de violence ou de ménages etc. Les conséquences de ces actes pourraient fragiliser le psychisme encore fragile de celui-ci et ce n’est certainement pas le moment pour lui d’être spectateur de ce genre de situations vu son jeune âge.

Valorisez les traditions familiales

Maslow avait démontré à travers sa pyramide les besoins fondamentaux pour l’équilibre et l’évolution d’un homme; et cela commence à être inculquer dès le jeune âge. En effet le fait de valoriser des traditions familiales va apporter une certaine stabilité à l’enfant. Selon le Child Development Institute, passer du temps régulièrement avec sa famille va apporter 5 points positifs à la relation parent-enfant dont : l’observation des traits positifs chez l’adulte, création d’un lien plus fort entre le parent et l’enfant, sentiment d’appartenance et cela permettra à l’adulte également d’en savoir un peu plus sur le comportement de celui-ci afin de mieux le guider.

Créez de bons souvenirs

Lors d’une étude menée par des professeurs de Harvard il a été noté que les adultes se rappelant de bons souvenirs d’enfance transmettaient en quelque sorte un sens aigu de la pureté morale, ou encore qu’ils étaient plus susceptibles pour eux de participer à des œuvres caritatives car se rappelant des bons souvenirs. Le fait de créer de  bons souvenirs chez votre enfant lui permettra de devenir un adulte heureux et bienveillant.

Reconnaissez et félicitez ses efforts

Arrivé à un certain âge, votre enfant comprendra qu’il devra commencer à fournir des efforts pour pouvoir évoluer ou progresser. Il est donc important de lui faire comprendre qu’il n’est pas seul et qu’il a tout votre soutien. Reconnaissez ses efforts et encouragez-le. Ne le déstabilisez pas en lui disant qu’il serait meilleur pour autre chose, cela pourrait créer de la frustration en lui.

Apprenez-lui le sens des responsabilités

Il est important d’apprendre à l’enfant le sens des responsabilités individuelles comme les tâches ménagères, les devoirs etc… sans le stresser. Du point de vue scientifique, le fait d’être constamment derrière les agissements de l’enfant lui fera croire qu’il ne peut pas faire certaines choses tout seul, donc qu’il aura constamment besoin d’un adulte. Or, un peu d’attention et de discipline permettrait de lui apprendre les conséquences de l’abdication, de la responsabilité. Ce sera l’effet inverse avec un contrôle excessif sur celui-ci.

Donnez-lui sa chance

Certains parents sont très protecteurs envers leurs enfants, ou encore ont tendance à trop les surveiller, ce qui peut paraître comme du “surparentement”. Au regard de ce qui précède, avoir un comportement surprotecteur ou de vouloir tout contrôler pour votre enfant créera en lui un manque de maturité, un défilement face à la responsabilité, une absence de résilience. Pour le bon développement d’un enfant, celui-ci doit être à même de distinguer le bien et le mal. Il doit pouvoir se tromper en toute objectivité et le rôle d’un parent sera de l’accompagner dans ses choix, mais pas l’empêcher de découvrir ses erreurs ou ses passions par lui-même.

Soyez heureux vous-même

Il a été démontré que les enfants retiennent ce qu’ils voient et entendent, et ça depuis leur jeune âge. Si l’adulte se comporte bien, l’enfant sera susceptible de copier les bons côtés de celui-ci. Si l’adulte ne prend pas soin de lui-même, ou encore à un mauvais comportement, l’enfant se sentira dépaysé entre ce qu’il verra à l’extérieur et ce qui se passe chez lui. Prenez soin de vous et votre enfant saura prendre soin de lui également.