Emilia Clarke, de Game Of Thrones, révèle son épreuve de double anévrisme cérébral : « une bataille pour ma vie » 

1 de 3

L’actrice Emilia Clarke, de Game of Thrones, s’est confiée sur son terrible expérience avec l’anévrisme cérébral qui a nécessité une intervention chirurgicale décisive il y a huit ans. L’actrice de 32 ans, qui interprète Daenerys Targaryen dans l’a série de HBO, a révélé ses problèmes de santé dévastateurs et a dévoilé à « The New Yorker »  pour la première fois avoir survécu à deux hémorragies cérébrales.

Emilia se souvient que les problèmes avaient commencé quand elle se sentait mal pendant une séance d’entraînement peu après la fin du tournage de la première saison de Game Of Thrones en 2011. L’actrice britannique a déclaré que lorsque son entraîneur l’avait mise en position de planche, elle a  immédiatement senti comme si un élastique lui serrait le cerveau. Elle essaya d’ignorer la douleur et de continuer l’entraînement, mais cela devint plus difficile. Emilia a révèlé qu’elle a ensuite dû «presque ramper» vers le vestiaire avant de se mettre à genoux et de devenir «violemment malade». Et à un certain niveau, elle savait ce qui se passait: son cerveau était endommagé.

2 de 3

Emilia a été immédiatement transportée à l’hôpital où elle a reçu un diagnostic «inquiétant» indiquant qu’elle souffrait d’une hémorragie méningée, qui est un type d’accident vasculaire cérébral, provoqué par un saignement dans la région entourant le cerveau. Ce qui pouvait lui coûter la vie.

Elle a expliqué: «Si je voulais vivre et éviter de terribles déficits, je devrais subir une opération chirurgicale urgente. Et, même alors, il n’y avait aucune garantie… »

Emilia a subi une intervention chirurgicale mini-invasive de trois heures ne nécessitant pas d’ouvrir son crâne, mais elle admet que «la douleur était insupportable» à son réveil. Elle a passé quatre jours dans une unité de soins intensifs, se remettant de l’opération, avec une semaine et demi supplémentaire.

Emilia Clarke, de Game Of Thrones, révèle son épreuve de double anévrisme cérébral : « une bataille pour ma vie »  5

Cependant, l’opération n’a pas entièrement réussi et Emilia a même eu du mal à se souvenir de son nom après avoir souffert d’une aphasie. «Dans mes pires moments, je voulais baisser les bras», révèle-t-elle. «J’ai demandé au personnel médical de me laisser mourir. Mon travail – tout mon rêve de ce que serait ma vie – était centré sur la langue, la communication. Sans cela, j’étais perdue. J’ai été renvoyée à l’unité de soins intensifs et, après environ une semaine, l’aphasie est passée. J’ai pu parler. »

Emilia a finalement repris son rôle pour Game Of Thrones mais se sentait tellement faible qu’elle pensait qu’elle allait perdre la vie, et elle devait prendre des morphines entre les interviews pour soulager les douleurs.

Emilia Clarke, de Game Of Thrones, révèle son épreuve de double anévrisme cérébral : « une bataille pour ma vie »  6Malheureusement, le calvaire d’Emilia n’était pas terminé ; un scanner cérébral en 2013 révéla que son deuxième anévrisme avait doublé de taille et nécessitait une autre opération.

Cependant, la procédure a échoué et Emilia a subi une hémorragie, obligeant les médecins à l’opérer à nouveau, cette fois en accédant à son cerveau par le crâne.

Après  la deuxième opération, Emilia a passé un mois à l’hôpital et elle souffrait d’anxiété et de crises de panique, dévoile-t-elle.

La santé de l’actrice britannique s’est améliorée au cours des années suivantes et elle est désormais « cent pour cent en bonne santé ».

À la suite de cette épreuve, Emilia a lancé une organisation de bienfaisance, « SameYou », qui a pour objectif de collecter des fonds pour les personnes se remettant d’une opération au cerveau ou d’un AVC.

3 de 3

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.