Comment reconnaître une crise cardiaque un mois avant qu’elle ne survienne ?

1 de 5

En apprenant à connaître votre corps et à décrypter les messages qu’il vous envoie, vous seriez à-même de repérer les signes précurseurs d’une crise cardiaque. Ce type de problèmes de santé ne survient pas du jour au lendemain. C’est d’une succession d’événements accompagnés d’une foule de symptômes plus ou moins clairs que découle une attaque cardiaque.

De par la démultiplication des facteurs à risque (stress, mauvaise alimentation, hygiène de vie déplorable, manque de sommeil…), on voit de plus en plus de gens succomber à une crise cardiaque. Personne n’est à l’abri de ce type de problèmes, même les plus jeunes peuvent y faire face.

Pour prendre soin de votre santé cardiovasculaire, vous devez vous montrer particulièrement attentifs à votre corps ! Voici 6 signes qui surviennent quelques temps avant une attaque cardiaque !

2 de 5

Vous ressentez des pics de douleur au niveau de la poitrine

comment-reconnaitre-une-crise-cardiaque-un-mois-avant-quelle-ne-survienne-pics-de-douleur

Quand des problèmes d’ordre cardiaque se profilent à l’horizon, ils s’accompagnent généralement d’une douleur localisée au niveau de la poitrine. Elle se manifeste sous forme d’à-coups douloureux durant plusieurs minutes. Si cette sensation inconfortable survient de plus en plus souvent et dure plus longtemps à chaque fois, c’est une sonnette d’alarme que tire votre corps pour vous prévenir d’un problème cardiaque.

Vous avez fréquemment le vertige

VERTIGE FEMME

A moins d’être enceintes ou en convalescence, il n’est pas normal d’avoir le vertige à longueur de journée. Un cœur malade est incapable de pomper correctement le sang vers tous les organes du corps. Cette mauvaise circulation sanguine touche particulièrement le cerveau qui commence à lancer de signaux de détresse flagrants : une sensation de vertige subite… Ce symptôme doit être pris avec beaucoup de sérieux. N’hésitez pas à consulter un médecin pour lui exposer vos doutes.

3 de 5

Vous transpirez plus que d’habitude

comment-reconnaitre-une-crise-cardiaque-un-mois-avant-quelle-ne-survienne-transpiration-excessive

Alors que vous ne transpirez jamais excessivement, vous vous réveillez trempés de la tête aux pieds et ces sueurs froides surviennent même en journée. C’est le signe que votre cœur peine à pomper le sang dans des artères bouchées. Il fournit donc plus d’efforts pour y arriver et par conséquent, la température de votre corps augmente. Résultat : pour la stabiliser, votre corps transpire abondamment.

Vous êtes somnolents et constamment fatigués

Comment reconnaître une crise cardiaque un mois avant qu'elle ne survienne ? 3

Bien entendu, si vous êtes surmenés, il est parfaitement normal que vous soyez fatigués. Par contre, ce qui n’est pas normal, c’est d’être KO et au bout du rouleau même quand vous dormez 8 heures par jour et que vous prenez le temps de vous détendre. Si vous ne trouvez pas une explication logique à vos coups de fatigue continus, voyez-y le signe avant-coureur de problèmes de santé plus graves : ça pourrait être causé par la faible quantité de sang parvenant au cœur à travers des artères obstruées par la formation des plaques.

4 de 5

Vous tombez de plus en plus souvent malades

comment-reconnaitre-une-crise-cardiaque-un-mois-avant-quelle-ne-survienne-malade

Vous ne tombez pas gravement malades, mais vous souffrez tellement souvent de rhume et de symptômes grippaux que vous vous demandez si votre système immunitaire se porte bien.

Cet état de santé vacillant peut être soit :

  • le signe d’une grosse fatigue et dans ce cas-là, vous feriez mieux de vous reposer pour reprendre des forces ;
  • le signe précurseur de soucis cardiaques s’il s’accompagne d’un ou de plusieurs des symptômes venant d’être cités.

 

Vous êtes essoufflés au moindre effort physique

comment-reconnaitre-une-crise-cardiaque-un-mois-avant-quelle-ne-survienne-transpiration-haletement

Vous avez beau n’avoir monté que deux ou trois marches ou vous être juste mis en position “debout”, vous êtes essoufflés comme si vous aviez couru le marathon. Si vous êtes en surpoids, il est peut-être temps de songer à vous délester de ces kilos qui vous coupent littéralement le souffle. Par contre, si vous avez l’habitude de faire du sport et si votre IMC (indice de masse corporelle) est, on ne peut plus normal, gardez ce symptôme en tête, restez calme et soyez très attentifs dans les heures qui suivent. Si cet essoufflement se transforme en halètements de plus en plus prononcés, allez consulter immédiatement un médecin. Il s’agit peut-être d’une fausse alerte mais il vaut mieux prévenir que souffrir d’une crise cardiaque !

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.