Ces plantes décoratives sont toxiques pour les enfants

Un peu de verdure dans une maison, ça ne fait pas de mal. C’est un rappel permanent de la Nature alors que nous vivons dans une grande ville, bien loin de la campagne. Nous sommes bien d’accord : quelques brindilles de végétation par-ci par-là, égayent les quatre coins de vos demeures et assainissent leur atmosphère. Si la nature est source d’apaisement et de bien-être, comment admettre que certaines plantes d’intérieur peuvent être toxiques et dangereuses, notamment pour la santé des enfants.

Malheureusement, c’est bien vrai. Loin s’en faut. Il y a des plantes décoratives qui peuvent provoquer de violentes allergies et de graves intoxications pouvant mettre leur vie en danger. Découvrez ici les plantes à ne SURTOUT pas mettre à la portée de vos bambins. Par la même occasion, vérifiez la nature de celles que vous exposez chez vous à titre de précaution.

Méfiez-vous de ces plantes

Les plantes sont certes belles à voir, mais elles ne sont pas toutes inoffensives. L’Azalée aux jolies fleurs en fait partie. L’ingestion de ces dernières ou de toute autre partie de ce végétal par votre enfant peut provoquer une inflammation de la bouche, des nausées, des vomissements, de l’hypotension et dans le pire des cas, le plonger dans le coma. La mastication d’une partie du bégonia peut engendrer une sensation de brûlure au niveau de la bouche et de la gorge, une gastro entérite et des difficultés respiratoires. Le caladium ou oreille d’éléphant peut causer une brûlure, une irritation intense des lèvres et de la bouche ou même un étouffement. Les couronnes d’épines et autres euphorbes ressemblant à des cactus peuvent donner à votre enfant une irritation extrême des yeux, sil y a un contact des sucs avec les yeux. Une ingestion peut provoquer une irritation buccale, des douleurs abdominales et des vomissements. Le contact cutané et oculaire avec la sève de la Dieffenbachia peut occasionner une douleur et un gonflement des yeux et sa mastication et son ingestion peuvent donner lieu à une irritation des lèvres, de la bouche, de la gorge, une enflure de la bouche.

Les premiers soins

Tous les enfants ont la manie de tout porter à leur bouche. Il suffit d’ingérer un petit bout d’une branchette toxique ou de se frotter le visage avec une feuille de plante dangereuse et c’est la catastrophe. Pas de panique. En cas d’intoxication par mastication ou ingestion, empressez-vous d’enlever les résidus de la plante mâchée de la bouche de votre enfant. Et surtout, n’essayez pas de le faire vomir et ne lui faites pas boire du lait. Rincez-lui bien la bouche pour enlever toute trace de la plante. Et repérez les signes habituels d’une intoxication : rougeur, gonflement, petits boutons… Si c’est une intoxication cutanée, enlevez-lui ses vêtements et lavez sa peau à l’eau tiède. Vous pouvez utiliser un savon neutre. Si ce sont les yeux qui sont touchés, versez, délicatement, de l’eau tiède sur l’œil atteint, pendant au moins 15 minutes. N’oubliez pas de bien laver les mains de votre enfant avec de l’eau et du savon.

Centre antipoison

Si vous voyez que les premiers soins n’ont servi à rien et que l’état de votre enfant continue à empirer, il serait plus judicieux d’appeler le centre antipoison de votre région.  Gardez toujours le numéro de téléphone de cet organisme chez vous en cas d’urgence. Et songez à garder un petit morceau de la plante ingérée. Cela facilitera aux médecins l’identification de la plante, l’évaluation de son degré de toxicité et l’administration des bons remèdes à votre enfant.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.