II pleut des milliards de virus sur terre

Les chercheurs et les experts scientifiques ont prouvé la circulation des virus et des bactéries dans l’atmosphère.

Des millions de bactéries et de virus voyagent dans l’atmosphère avant de retomber sur terre, ce phénomène est nommé “aérosolisation des virus”: les virus restent en suspension dans l’atmosphère en s’accrochant aux poussières ou aux embruns marins projetés dans l’air. En effet, les virus sont les entités biologiques les plus nombreuses sur la planète.

II pleut des milliards de virus sur terre 1
Les virus à la loupe. Source (1) CNRS LE JOURNAL

Envie de savoir plus sur le monde des virus ?

Qu’est-ce-qu’un virus ?

Dans les faits, un virus est une particule infectieuse qui a le pouvoir de perturber le fonctionnement des cellules de notre corps et aussi du système immunitaire. Les virus font partie des ancêtres de la biodiversité planétaire.

Contrairement aux bactéries, les virus ont besoin de rentrer aux cellules pour pouvoir fonctionner et se multiplier, il ne s’agit pas d’une entité biologique autonome.
Les virus sont constitués d’une capside, où se trouve une portion de matérielle génétique qui est ADN ou ARN.

Les virus en plein océan :

D’après Curtis Suttle, virologue à l’Université de la Colombie-Britannique, au Canada, c’est en milieu marin que les virus sont nombreux, il explique que dans une seule cuillère d’eau de mer, il y’a un nombre énorme de virus plus que les habitants en Europe : “Nous avalons plus d’un milliard de virus chaque fois que nous allons nager. […] Nous sommes inondés de virus.” Autrement dit, les océans sont des véritables nids pour les virus.

II pleut des milliards de virus sur terre 2
Spotmydive. Source (2) l’océan une pépinière de virus

L’utilité des virus :

II pleut des milliards de virus sur terre 3
L’utilité des virus – Interview du Mag de la science source (3)

Les virus sont perçus comme quelque chose de méchant, mais il faut savoir que les virus contribuent, d’une manière ou d’une autre, au bon fonctionnement de l’écosystème.
Les experts des bactéries océaniques expliquent l’importance des virus dans ce cas, notamment dans le cycle du carbone, ils assurent le rôle d’une pompe biologique, qui consiste à recouvrir l’ensemble de processus conduisant à l’incarcération du carbone dans les profondeurs de l’océan.

Certains de ces virus marins, peuvent se transmettre d’un environnement marin à un environnement terrestre.

Les chercheurs ont aussi montré l’importance de ces virus et de leur présence. D’une part, ces virus contribuent à réguler la biodiversité dans les écosystèmes, en redonnant la place aux micro organismes. Dans ce rôle, un nouveau concept est identifié par les chercheurs, il s’agit de “Tuer le gagnant”.

D’autre part, ils représentent des entités biologiques qui protègent notre santé, en tuant les particules nuisibles. À noter que, les virus sont aussi importants pour fabriquer les vaccins ou en virothérapie pour détruire les cellules cancéreuses.

Source (1)

Source (2) 

Source (3) 

No Comments Yet

Comments are closed