Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d’améliorer sa santé

Saviez qu’il existait différents âge de l’appétit? En fonction de l’âge, le comportement alimentaire varie d’un individu à un autre. Les besoin s nutritionnels sont très différents selon les phases de l’appétit.

Un âge d’appétit correspond à une période de dix ans sur laquelle évolue l’appétit. Selon des recherches médicales, il est important de suivre son alimentaire en fonction de celui-ci afin de prévenir le risque d’avoir certains problèmes de santé.

Au total, on compte 7 âges de l’appétit. Pour savoir à quelle phase correspond le votre, poursuivez en allant à la page suivante. Bonne lecture!

De 0 à 10 ans

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 8
source:https://www.unlockfood.ca/en/Articles/Childrens-Nutrition/Cooking-and-Meal-Planning/Sample-Meal-Plan-for-Feeding-Your-Preschooler-(Age

Cette phase correspond à l’exploration alimentaire. C’est à cet âge qu’il faut essayer de faire goûter le maximum d’aliments aux enfants tout en veillant sans pourtant le leur imposer en grande quantité. A cet intervalle, l’appétit n’est pas très importante. C’est exactement à ce moment qu’on inculque les bonnes habitudes alimentaire aux enfants comme par exemple manger des fruits et des légumes régulièrement.
Les spécialistes de la nutrition affirme que le comportement alimentaire à l’âge adulte est fortement influencé par celui adopté dans l’enfance. Un enfant en surpoids dès la tendre enfance aurait plus de chance à le reste à l’âge adulte. A cet effet, il est vivement déconseillé d’exposer les enfants à la consommation des nourritures trop grasses et sucrées avant un certain âge.

De 10 à 20 ans

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 9

La deuxième décennie concerne les enfants de 10 à 20 ans.

L’appétit est d’autant plus importante que les poussées de croissance hormonale influencent le passage significatif de l’adolescence à l’âge adulte.
C’est une phase décisive sur le développement de la santé de l’adolescent.
Si le comportement alimentaire n’est pas bien suivit dans cette période, cela aura des répercussion non pas uniquement sur la santé de l’adolescent, mais également sur celle de sa progéniture.
Il est s’avère donc être nécessaire de veiller à l’éducation alimentaire des jeunes gens compte à la consommation des sodas, des fast-food, des sucreries excessives ou encorede l’alcool.

De 20 à 30 ans

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 10

La troisième décennie de l’appétit comprend les gens âgés de 20 à 30 ans. C’est généralement à ces âges que les jeunes adultes voient leur mode de vie changer de façon importante. On quitte le cocon familial pour aller se construire, on cherche à fonder sa famille, on cherche un travail.
Ces bouleversements occasionnés par le nouveau mode de vie impactent aussi significativement le comportement alimentaire. Les nouvelles responsabilités peuvent nous pousser à mal se nourrir quitte à se retrouver en surpoids ou en perte de poids.
Si la prise de poids est facile à cet âge, la perte est souvent plus difficile. Le surplus de kilos emmagasinés pendant cet intervalle d’âge ne se perd pas facilement.

De 30 à 40 ans

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 11

Les individus appartenant à cette décennie d’appétit sont très souvent affectés par le problème de stress. Ce qui impacte radicalement l’attitude vis-à-vis de la nourriture dans plus de 80% des cas. Il arrive qu’on perde sérieusement l’appétit ou que celui-ci soit anormalement intense.
Parlant du dernier cas, l’appétit provoqué par le stress stimule la prise des kilos émotionnels car dans la majorité des cas, l’alimentation se trouve portée vers des produits gras et sucrés.
Le stress étant mauvais conseiller alimentaire, on a tendance à développer des addictions alimentaires compromettantes pour la santé.

De 40 à 50 ans

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 12

Les risques d’avoir des maladies liées à l’hypertension artérielle ou même à l’hypercholestérolémie sont plus grands chez les personnes de la quarantaine révolue. Ceci d’autant plus qu’elles peuvent avoir une origine alimentaire.
A cet âge il est très important de manger sainement afin de veiller à sa santé.
Si l’on a toujours eu une mauvaise alimentation en étant plus jeune, il sera difficile d’adopter les bonnes routines nutritionnelles à l’âge adulte.
Ceci dit, si on a été habitué à manger un certains type de nourriture, on aura du mal à le changer à cet âge. Peu importe les risques que cela encourent. Les mauvaises habitudes étant souvent très tenaces, on s’expose alors à de nombreux problèmes de santé.

De 50 à 60 ans

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 13
sourcehttps://terceiraidadeconectada.com/alimentacao-saudavel-diminui-transtornos-causados-pela-menopausa/

A partir de la cinquantaines, chaque individu est exposé au risque de sarcopénie.
Cette dernière est un syndrome gériatrique qui touche la majorité des personnes âgée. Elle se caractérise par la fonte de la masse musculaire au fur et à mesure que l’on prend de l’âge. Si ce phénomène est naturel, il peut toutefois être accéléré par le manque d’activité physique et une carence importante en protéine et à la ménopause chez les femmes.
La perte de la masse musculaire, non gérée, peut conduire à une faiblesse significative de ses performances physiques.
Les personnes appartenant à ce groupe d’âge doivent consommer de la nourriture super riche en protéine et faire beaucoup de sport pour limiter l’effet de la sarcopénie.

De 60 ans à plus

Comprendre les 7 âges de l’appétit permet d'améliorer sa santé 14
source:https://www.topsante.com/forme-bien-etre/bien-dans-ma-peau/comment-gerer-la-perte-d-appetit-chez-les-seniors-608970

A partir de la soixantaine, l’appétit se réduit considérablement, et la sensation de faim avec lui. Ce phénomène pourrait s’expliquer par de nombreux facteurs comme la perte de certains sens comme le goût et l’odorat. Les maladies comme l’Alzheimer aussi réduisent l’appétit. Le fait d’avoir perdu des proches ou de vivre seul enlève également l’envie de se nourrir. A côté de tout ça il y a aussi les maladies parodontales ou encore la difficulté à avaler.
Cette tendance alimentaire n’est pas exempte de conséquence. Les personnes âgées qui ne s’alimentent plus convenablement perdent beaucoup de poids, et deviennent donc super fragiles.
La responsabilité revient donc aux différents membres de la famille de prendre soins de leurs parents âgés en veillant à ce qu’ils continuent de manger malgré les circonstance. Il ne faut surtout pas les mettre à l’écart.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.