9 erreurs à éviter pour réussir l’organisation de son mariage

Nous rêvons toutes du jour où nous allons enfin nous unir, pour le meilleur et pour le pire, à l’homme de notre vie.  Par conséquent, nous voulons toutes que ce jour soit parfait et qu’il corresponde exactement à l’idée féérique qu’on s’en est construite depuis notre tendre enfance !

Cependant, votre jour de mariage risque de tourner en un véritable fiasco, et cela sera essentiellement  à cause de certaines erreurs que la majorité des futures mariées commettent !

Je vous présente alors une liste des 9 erreurs à éviter pour réussir l’organisation de votre mariage

1)Débuter trop tard

La première et fatale erreur est de commencer tardivement vos préparatifs de mariage ! Vous vous retrouvez alors à court de temps, vous risquez d’oublier plusieurs choses, vos décisions seront hâtives et votre jour de mariage ne sera pas une véritable réussite.

Un mariage ne s’organise pas en un mois ! Il y a divers points à prendre en considération : les réservations, l’envoi des faire-part, le choix de la robe de mariée, le choix du coiffeur, le choix de la décoration, le gâteau, le buffet, etc. 

Au minimum, il faut s’y prendre 6 mois à l’avance. Des couples commencent même à planifier leur mariage un an avant! 

2) Ne pas déterminer de budget

L’une des plus graves erreurs à commettre est de ne pas déterminer un budget bien précis pour les dépenses de votre mariage !

Fixer un budget est important pour que vous ayez une vision claire des moyens financiers dont vous disposez. Il est alors primordial que vous ayez en compagnie de votre futur mari une discussion à ce propos. 

Tout d’abord, faites le point sur vos moyens, renseignez-vous sur les prix auprès des divers prestataires, et sur cette base, faites une comparaison. Ensuite, vous pouvez procéder de la sorte : prenez un agenda, notez tous les éléments nécessaires pour la cérémonie, faites vos prévisions et allouez un budget à chaque point. 

N’oubliez pas de déterminer une petite marge, au cas où les dépenses réelles dépasseront vos prévisions budgétaires, et pour faire face à de futurs aléas. Déterminez aussi les éléments que vous pouvez sacrifier. De même, vous pouvez demander des apports additionnels de votre famille (cela peut-être de l’argent, ou tout simplement une voiture).

Evitez aussi de vous endetter : cela risque de constituer un fardeau pour vote future vie de couple. 

3) L’envoi trop tôt des invitations 

Ne commettez pas l’erreur d’envoyer les faire-part beaucoup trop tôt ! Ils risquent de tomber aux oubliettes, et par conséquent, vos invités risquent de ne pas venir.

De même, vos invités ne seront pas en mesure de vous confirmer leur présence, compte tenu qu’il sera assez difficile pour eux de prévoir leur emploi du temps à l’avance.

Il faut donc veiller à choisir le bon moment pour envoyer vos invitations. Vous pouvez opter pour l’une des deux options suivantes :

  • Si vous votre mariage sera en été (entre Mai et Septembre), envoyez vos faire-part 4 mois à l’avance.
  • Si votre mariage se déroulera au cours de l’année (entre le mois d’Octobre et d’Avril), envoyez-les plutôt 2 mois avant la date prévue.

Vous serez ainsi en mesure d’avoir une idée précise du nombre des invités qui viendront, et cela facilitera vachement la planification !

4) Absence d’organisation et d’un planning

Le manque d’organisation constitue un grand inconvénient vis-à-vis des préparatifs du mariage. 

Si vous êtes mal-organisée et que vous essayez de faire tout au même temps sans que vous ayez établi un quelconque ordre ou planning, vous allez énormément vous compliquer la tâche ! Vous risquez de ne pas vous y retrouver!

La solution est très simple : prenez un journal où vous allez noter vos rendez-vous, les numéros à appeler, les coordonnées des prestataires clés, une liste des détails à régler, le budget, un calendrier des dates des essais, le nombre des invités, un planning du jour J, etc. 

Vous allez limiter ainsi le risque d’oubli !

5) Pas de délégation

Si vous décidez de faire tout toute seule, vous risquez de ne pas être en forme pour votre jour spéciale, voir même d’avoir une dépression nerveuse (vous allez subir beaucoup de pression!). Vous n’avez certainement pas envie que cela vous arrive!

Apprenez donc à déléguer les différentes tâches à votre entourage (famille et amis). Vous serez franchement allégée ! Et pourquoi ne pas demander à vos chères demoiselles d’honneur de gérer l’équipe qui sera constituée ? Après tout, c’est leur rôle de vous épauler. 

Si vous en avez les moyens, l’idéal est d’avoir recours aux services d’un wedding-planner. 

6) Devenir une « Bridezilla »

Vous êtes certainement familières avec le syndrome de « Bridezilla », ce fâcheux changement de personnalité qui affecte les mariées lors de la préparation de leur mariage, devenant ainsi hystériques et difficiles à vivre !

Par conséquent, vous vous prenez à tout le monde, vous criez sur vos amis, vos prestataires, et dans la plupart des cas, c’est le pauvre futur mari qui subit vos excès de colère.

Solution : relaxez, détendez-vous, et dites-vous que tout va bien se passer! Soyez optimiste et bannissez les pensées négatives.

Essayez de décompresser en vous baladant sur la plage, en organisant une soirée entre copines ou encore en vous offrant une séance de massage. 

7) Ne pas avoir recours à des pros

L’une des plus monumentales erreurs est de solliciter les services des proches au lieu d’avoir recours à des professionnels. L’idée de faire appel à votre cher cousin pour prendre les photos de votre mariage (vu qu’il a un appareil numérique), vous paraît parfaite pour économiser, mais détrompez-vous ! 

Vous ne pouvez pas confier une tâche si délicate à un amateur ! Cela sera le seul souvenir concret de ce jour, donc vous ne voulez certainement pas le gâcher. 

Engager un professionnel vous garantit un meilleur résultat (photographe et DJ), et votre relation avec votre entourage sera préservée (imaginez l’embarras et la gêne que votre cousin va ressentir s’il ne fait pas du bon boulot!). 

8) Négliger les essais avant le jour J

Si vous ne faites pas des essais concernant votre robe, votre coiffure et votre maquillage, vous risquez d’avoir de mauvaises surprises. 

Pour éviter cette situation, faites des tests et prenez des photos. Vous serait ainsi capable de détecter tout problème, ou bien même de changer d’avis avant qu’il ne soit trop tard. Vous éviterez également toute déception lors du grand jour.

L’idéal est que vos essais soient effectués un mois avant.

9) Absence d’un plan de secours

Prévoir un plan de secours peut se révéler très bénéfique : on ne sait jamais ce qui peut arriver !

Notamment, l’élément qui peut vous réserver certaines surprises est la météo ! 

Imaginez que vous sortez tout juste de la mairie, et surprise : le temps s’est assombrit, et il commence à pleuvoir ! Et vous vous dites : « Mince ! Je n’ai pas pensé à apporter un parapluie ! Il faisait tellement beau la matinée ! ». Vous risquez alors d’abîmer votre coiffure, votre robe et vos jolies chaussures! Sans oublier bien sûr l’élégant costume de votre mari!

Emmenez divers parapluies avec vous, et si vous optez pour un mariage en plein air, prévoyez l’établissement de tentes dans lesquelles vous pourrez vous replier (peuvent aussi servir si le soleil est trop fort), ou tout simplement, optez dès le départ pour une salle close (c’est plus pratique !). 

Si vous suivez ces conseils, je pense que vous serez relativement à l’abri de tout problème, et que vous augmenterez considérablement les chances de réussite de votre jour de mariage. Mettez-vous bien en tête que rien ne doit gâcher l’événement le plus important de votre vie : c’est un jour décisif qui va signaler le début d’un nouveau tournant dans votre vie. 

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

9 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.