8 choses à savoir sur votre hygiène intime

1 de 10

Pour prendre soin de votre corps, vous devez nécessairement prêter attention à votre hygiène intime. Hommes et femmes rendent leur métabolisme vulnérable parce qu’ils n’adoptent pas les bons réflexes pour en prendre le plus grand soin.

Certains se lavent trop souvent et privent leurs parties génitales des bactéries amicales les protégeant et les gardant en bonne santé. D’autres utilisent des produits pas nécessairement bons pour la toilette intime. En effet, si la plupart ont des gestes qui agressent leur sexe, c’est par ignorance. Comme vous le savez certainement, l’appareil général est très fragile et exposé à tout un tas de maladies qui sont généralement douloureuses et dont le traitement est long et éprouvant.

Voici 8 choses à savoir sur l’hygiène intime pour commencer à en prendre soin comme il faut ! 

2 de 10

Vos sous-vêtements

Privilégiez la lingerie en cotonnade à celle contenant du lycra, de la dentelle, de la soie, du voile ou tout autre tissu pouvant irriter la peau. Il faut que vos sous-vêtements aient une bonne capacité d’absorption. Bien entendu, si vous prévoyez une soirée en amoureux, dégainez des pièces de lingerie plus sexy. Mais en attendant, prenez soin de votre corps et de votre santé en portant des sous-vêtements sages, confortables et pratiques (pouvant être lavés à la machine contrairement à d’autres plus précieux et plus fragiles et qui se nettoient à la main).

3 de 10

Les produits antiseptiques

Certaines bactéries amicales sont nécessaires pour assurer le bon équilibre de la flore vaginale. Laissez donc de côté les produits antiseptiques qui risquent d’agresser votre peau fragile, de laisser votre sexe sans défense et de vous irriter sur le long terme. Optez plutôt pour des gels nettoyants sans savon et sans parfum. Pour plus de praticité, glissez dans votre sac des lingettes intimes que vous pourrez utiliser même quand vous êtes à l’extérieur.

4 de 10

La contraception

Avant que vous optiez pour une méthode de contraception ou une autre, il faut à tout prix que vous consultiez un spécialiste. Ce dernier vous présentera des alternatives qui s’adaptent à votre mode de vie et qui n’occasionneront aucun dégât sur votre appareil génital. Votre contraception doit prendre en compte votre poids, vos problèmes de santé, vos allergies…

5 de 10

La douche vaginale

A éviter ! Votre toilette intime doit uniquement concerner la partie extérieure de votre sexe. Vous risquez de déséquilibrer dangereusement l’équilibre de la flore vulvo-vaginale si vous faites régulièrement ce type de toilettes intime en les exposant, entre autres, aux mycoses. N’utilisez pas d’accessoires pour faire votre toilette : gant, brosse…

6 de 10

L’épilation

Selon la réactivité de votre peau, choisissez la méthode dépilatoire qui vous cause le moins de soucis. Il ne faut surtout pas que vous ayez de poils incarnés dans cette zone-là. Ce qui arrive généralement avec le rasoir ou la cire froide. Testez les différentes alternatives qui s’offrent à vous et optez pour celle qui convient le mieux à votre peau (fine et sensible à cet endroit-là).

7 de 10

La protection

Ça concerne tout autant les protège-slips et les protections pour les règles (serviettes et tampons), vous devez les changer chaque 4 heures pour éviter de créer un vivier propice à la prolifération bactérienne. Rincez-vous à l’eau à chaque changement pour garder un bon équilibre vulvo-vaginal.

8 de 10

Une irritation

Un quelconque changement touchant votre appareil génital doit faire l’objet d’une consultation chez le gynécologue. Vous devez être à l’écoute de votre corps pour noter la plus infime des modifications. Que ce soit des grattements, une sensation de picotements ou de brûlure ou une gêne, allez vous assurer si ce n’est lié à une quelconque infection nécessitant un traitement médicamenteux.

9 de 10

Les bons gestes

Quand vous faites votre toilette intime, vous devez adopter plusieurs gestes santé pour prendre soin de votre flore vaginale :

  • Lavez-vous les mains avant de toucher votre appareil génital
  • Utilisez des produits au pH neutre
  • Nettoyez-vous en allant de l’avant vers l’arrière pour minimiser les risques d’infection
  • Changez-vous quotidiennement
  • Instaurez une consultation bimensuelle de routine pour vous assurer que tout va bien
  • Séchez-vous systématiquement après votre toilette intime
  • Évitez de porter des sous-vêtements trop ajustés…

Si vous respectez scrupuleusement ces règles, vous n’aurez plus de soucis à vous faire pour votre hygiène intime.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.