7 règles pour aider votre enfant à faire ses devoirs

Si vous êtes parents, vous êtes certainement familiers avec ces questions: Suis-je sensé aider mon enfant à faire ses devoirs ? Et comment le faire sans pour autant être celui ou celle qui se retrouve entrain de le faire à sa place ? Soyez sûr du fait que votre soutien est primordial pour aider votre fils ou fille à bien assimiler les connaissances acquises à l’école, et qu’ils ont grandement besoin de votre encadrement. Dans le cas contraire, votre enfant risque de se sentir perdu et frustré face à un grand amas de devoirs. 

Dans ce sens, vous pouvez aider votre enfant à faire ses devoirs en suivant les 9 règles suivantes:

1) Déterminer un endroit spécial pour devoirs 

7 règles pour aider votre enfant à faire ses devoirs 4

 Source image:  http://blogs.babble.com/the-new-home-ec/2012/08/05/14-stylish-and-space-s

Tout d’abord, la première étape est de déterminer un endroit bien spécifique où votre enfant pourra faire ses devoirs. Notamment, cela peut être un bureau mis dans un coin de sa chambre, ou bien une zone librairie dans votre maison. Cependant, cela ne peut être appliqué comme règle générale. En effet, certains enfants n’arrivent à bosser que dans la cuisine, dans le jardin ou bien même par terre dans la salle de séjour !

Grosso modo, le critère de choix de l’endroit idéal se basera essentiellement sur les affinités de votre enfant (vaut mieux qu’il travaille dans un lieu où il se sentira à l’aise et tranquille). L’important est de bien préparer l’endroit désigné avec tout ce qui est nécessaire (trousse, cahiers, etc.). 

Evitez aussi toute chose pouvant distraire votre enfant de ses devoirs (télévision, musique, bavardages, sonneries de portables, etc.) 

2) Déterminer le temps 

Après avoir déterminé l’endroit, place maintenant au temps. Il s’agit de préciser le temps propice pour faire les devoirs. Dans ce cas, l’idéal est de préparer un emploi du temps pour devoirs (l’organisation de votre temps sera ainsi plus facile).  Par exemple, au cours de la semaine, ce temps peut-être après le goûter, après une petite heure de pause pour votre enfant, après qu’il ait regardé ses dessins-animés favoris ou encore après le diner alors que vous faites la vaisselle. 

Votre enfant pourra par exemple les faire au tout début de la journée de Samedi afin qu’il profite au max de son week-end (veillez à ce qu’il ne les laisse pas jusqu’à la dernière minute de Dimanche !).

3) Suivi et contrôle 

Pour un meilleur suivi et contrôle des devoirs de votre enfant, établissez un calendrier des projets à rendre, ainsi que des dates des exams à venir. Chaque soir, parcourez aussi son cahier de texte pour connaître les devoirs que la maîtresse lui a donnés. Comment voulez-vous  aider votre enfant si vous n’avez pas la moindre idée de ce qui se passe dans sa vie scolaire ?

Si vos enfants sont au collège ou au lycée, achetez leur une agenda dans laquelle ils pourront noter tout ce qu’ils ont à faire. 

De même, après que votre enfant ait finit ses devoirs, aidez-le à les relire afin de corriger, par exemple, les fautes d’orthographe et de grammaire. 

4) Ne les faites pas à leur place 

Evitez de tomber dans ce piège : faire les devoirs à la place de votre enfant. Parfois, vous intervenez pour aider votre fils à résoudre une équation, et vous vous retrouvez entrain de la faire, négligeant ainsi le besoin de votre enfant de comprendre et réduisant à  néant le but pour lequel les devoirs ont été créés.L’important n’est pas que vos enfants fassent leurs devoirs, mais qu’ils les comprennent d’abord!! De plus, vous ne lui rendez aucun service en lui apprenant à dépendre de vous ! D’ailleurs, les profs peuvent facilement se rendre compte du fait que ce n’est pas l’élève qui a résolu le problème de mathématique (cela m’est déjà arrivé une fois quand j’étais petite! J’étais vraiment embarrassée quand la maîtresse a tout découvert !).

Pour éviter ce problème, guidez les plutôt par le biais de petites astuces, et aidez-les à faire le point sur leurs connaissances en toute tranquillité et sans pression.

5) Encouragez-les

Ne manquez pas l’occasion d’encourager votre enfant s’il a bien fait ses devoirs. Notamment, vous pouvez lui préparer son plat ou dessert favoris. De même, s’il a travaillé dur pour obtenir une bonne note à l’examen, laissez-le en parler avec fierté à la maison ou encore aves ses grands-parents adorés (j’adorais me parader avec mon bulletin scolaire quand j’étais petite !).

Parfois, un petit câlin fera tout simplement l’affaire ! 

6) Apprenez-lui certaines astuces

7 règles pour aider votre enfant à faire ses devoirs 5
 

Source image: http://gateway2education.blogspot.com/2010/04/role-of-parent-in-doing-homeworks.html

Comme il a été mentionné, vous pouvez aider votre enfant en lui montrant certaines astuces à suivre. Notamment, s’il doit apprendre une leçon par cœur, pensez à un petit jeu: demandez-lui de représenter l’idée générale sous forme d’un schéma. 

De même, s’il a un exercice à résoudre, apprenez-lui à lire d’abord l’énoncé et de repérer les éléments de réponse. 

Il existe un nombre de petites astuces que vous pouvez imaginer !! Faire les devoirs sera ainsi moins déprimant et plus amusant pour votre enfant !

7) Demandez de l’aide 

 7 règles pour aider votre enfant à faire ses devoirs 6

 Source image: http://bumpinalongtheroadlesstraveled.blogspot.com/2010/05/weekly-wrap

Si vous sentez qu’aider votre enfant à faire ses devoirs vous dépasse, n’hésitez pas à demander de l’aide. Notamment, il serait plus convenable d’en parler avec les instituteurs et institutrices de vos enfants, ou bien vous pouvez employer un tuteur particulier. 

Vous pouvez aussi demander l’aide de ses camarades. Il sera rassurant pour votre enfant de savoir qu’il pourra toujours compter sur l’aide de ses pairs. Encouragez-le à appeler son camarade de classe et à discuter du problème qu’il n’arrive pas à résoudre (j’y avais recours tout le temps, et croyez-moi quand je dis que cela marche !). 

Quand on parle de devoirs, il est primordial d’aider votre enfant à trouver son propre rythme. Par ailleurs, vous ne devez en aucun cas considérer le fait de l’aider comme une corvée qu’il faut subir: votre enfant risque de le sentir et en sera négativement affecté. 

Finalement, si vous  avez d’autres idées sur ce sujet, n’hésitez-pas à les partager avec nous ! 

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.