4 recommandations pour surmonter la gueule de bois

Bouche pâteuse, marteau piqueur dans la tête, estomac barbouillé, jambes cotonneuses … On vous aura pourtant prévenu ! Pour venir à bout des lendemains de cuite, certains rivalisent d’imagination (et parfois de courage !) : jus de cornichon en Pologne, soupe de tripes en Roumanie, mélange jus de tomate/jaune d’oeufs crus aux Etats-Unis, crevettes au Mexique, thé vert en Chine, café en Italie, bière aux Pays-Bas, prunes natures avec du thé au Japon … Heureusement, ces recettes ne sont pas les seules pour lutter contre la gueule de bois ! Voici 4 lignes de conduite à suivre pour mieux surmonter cette « épreuve ».

1) De l’eau à flots

Saviez-vous que 4 verres d’alcool causent l’élimination d’environ un litre d’eau dans l’organisme ? Maintenant, oui. Boire de l’alcool déshydrate en effet considérablement votre corps, et il est donc nécessaire de se ravitailler en eau pendant la soirée de beuverie, mais surtout le lendemain matin. Préparez aussi des soupes et des bouillons pour refaire le plein de sels minéraux dont vous manquez à cause de l’alcool. A la vôtre !

2) Dodo à volonté

Le mieux pour éviter de trop subir les effets désagréables de la gueule de bois reste de ne pas sortir du lit ! Pourquoi s’infliger autant de mal alors qu’on peut tout simplement rester paisiblement recroquevillé(e) sous la couette, au pays des songes ? Après une soirée bien arrosée, essayez de dormir le plus longtemps possible en fermant les volets la veille, en investissant dans des boules Quies et en laissant un petit mot à votre chéri(e) : « prière de ne pas me réveiller au chant des oiseaux, ou de quoi que ce soit d’autre d’ailleurs ».

3) Eviter la caféine

Contrairement à ce qui est souvent conseillé en matière de gueule de bois, ne buvez pas de café ou de thé le matin car la caféine, par son effet diurétique, encouragerait la déshydratation et augmenterait le rythme cardiaque (déjà plus stimulé par une forte dose d’alcool). Préférez plutôt une tisane au miel ou un smoothie banana-myrtilles-chou frisé-citron (riche en antioxydants, potassium, sucres naturels, vitamines et enzymes digestives). Demandez gentiment à votre chère et tendre moitié de vous les concocter, si son état est plus supportable que le votre !

4) Bien manger

Certains aliments sont à privilégier pour réanimer votre corps comateux et imbibé d’alcool. En voici quelques-uns :

       L’asperge qui, d’après une étude coréenne, aurait des vertus protectrices pour le foie et permettrait d’éliminer les toxines présentes dans l’organisme suite à l’absorption d’alcool (grâce à sa riche teneur en acides aminés et en sels minéraux). Pas très tentant dès le réveil, mais à essayer !

       Les œufs contiennent de la cystéine, un acide aminé qui aide à diminuer la production  d’acétone (une toxine qui provoque la gueule de bois). Brouillés, au plat, à la coque, pochés … à vos casseroles !

       La banane, riche en vitamine B6 et en potassium, est vivement conseillée les lendemains de cuite car elle calme les maux d’estomac et aidera votre métabolisme à se débarrasser de l’alcool.

       La figue de barbarie soulagerait la nausée, la bouche sèche et le manque d’appétit, d’après une étude américaine. Elle peut aussi être consommer avant de commencer à boire, pour prévenir les symptômes de la gueule de bois.

Mais inutile de vous rappeler que le meilleur remède pour les fêtards invétérés reste … l’abstinence ! Et bien sûr, ne pensez surtout pas à prendre le volant (un lit ou un canapé vaudraient mieux pour tout le monde).

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.