4 histoires étranges que tout le monde devrait connaître ! 

La vie est décidément pleine de mystère… On aura beau dire, haut et fort, que le hasard n’existe pas, que le destin est une notion vide de sens ou encore qu’il n y a aucune entité supérieure dans l’univers, certains événements sont là pour nous démentir de la plus étrange des manières. Rouge Framboise vous invite à découvrir quelques histoires bizarres qui pourraient bien changer votre vision sur le monde, sur la vie… et sur la mort !

L’enfant miraculé

4-histoires-etranges-que-tout-le-monde-devrait-connaitre-4

Quelque part à Détroit en 1937, un enfant en bas âge est tombé d’une fenêtre située au quatrième étage d’un immeuble. Avant qu’il ne touche le sol, un homme appelé Joseph Figlock arrive à le rattraper. Les deux personnes s’en sortent sans mal et n’ont aucune égratignure.

Un an plus tard, jour pour jour, l’enfant refit une chute en jouant à proximité de la fenêtre, il fut encore une fois sauvé par la même personne qui passait juste à ce moment-là. Les deux survécurent encore une fois…

Petit conseil aux parents : emménagez au rez-de chaussée… Il ne faut pas non plus abuser de sa chance !

Le pouvoir du cerveau

4-histoires-etranges-que-tout-le-monde-devrait-connaitre-2

Dans les années cinquante, un marin fut retrouvé mort dans la soute d’un navire marchand. L’histoire de sa mort est particulièrement… étonnante. La voici. A quelques heures du départ du navire, un marin décide de descendre dans la cabine réfrigérée contenant la marchandise (denrées, tissus…). Sa mission : s’assurer si tout est prêt pour le voyage. Durant son inspection, il ne remarque pas qu’un des membres de l’équipage l’enferme par accident dans la cabine. Il aura beau crier pour qu’on l’aide, personne ne l’entendra. Bien qu’il y ait dans la cabine assez de nourriture pour survivre durant des mois entiers, il sait qu’il mourra de froid à cause de la température très basse. Tout au long de son agonie, il décrira (en gravant sur les murs) le moindre de ses symptômes : le froid, la difficulté de respirer, sa douleur…

Environ un mois plus tard, le capitaine du navire descend dans la cale en question. Quand il l’ouvrit, il découvrit le marin mort et lut dans le détail les circonstances de sa mort… Jusque là, rien de bien étrange ! Ce qui l’est véritablement, c’est la température de la cabine : 19°C. En effet, la cale n’a jamais été réfrigérée car elle contenait uniquement de la nourriture non périssable. C’est donc bien le cerveau du matelot qui lui a joué un sacré tour !

Bonjour, mon fils

4-histoires-etranges-que-tout-le-monde-devrait-connaitre-1

Par un après-midi, Sonny Sutton, un irlandais d’une soixantaine d’années reçoit un étrange appel. Une jeune femme de 30 ans, Jenny Cockell lui assure qu’elle est la réincarnation de sa mère, Mary Sutton, morte depuis des années, le supplie de l’écouter et de ne pas raccrocher. Durant cette longue conversation, elle lui raconte en détails certains événements du passé et des anecdotes que l’homme est le seul à connaître à part sa mère. La jeune femme lui explique qu’elle fait des rêves étranges depuis son enfance où elle se revoit avec ses huit enfants. Une descendance qu’elle souhaite retrouver après tant d’années de séparation.

Sonny est de plus en plus convaincu que sa mère s’est bel et bien réincarnée. Mary Sutton alias Jenny Cockell est parvenue à retrouver sa famille et son histoire a marqué la vie de tout son entourage.

La malédiction du chiffre 11

4-histoires-etranges-que-tout-le-monde-devrait-connaitre-3

Nous ne savons que penser de cette malédiction… Sûrement de l’intox, mais elle reste pour le moins étrange. Comme vous pouvez aisément le deviner, ce sont les mortels événements du 11 septembre qui ont fait rimé le chiffre 11 avec malédiction. Nous vous laissons vous faire votre propre avis sur la question. (Regardez jusqu’au bout, la fin est vraiment… bizarre).

Dans New York City, il y a exactement 11 lettres. Cet état est également le 11ème état américain.

Le vol ayant touché en premier les tours était le vol 11 d’American Airlines. Il comptait, à son bord, 92 passagers (9+2= 11). Quand au deuxième vol ayant touché l’édifice, il transportait 65 passagers (6+5=11). Le « hasard » fait que l’acte terroriste s’est déroulé un 11-09 (1+1+9=11).

Le 11 septembre est, en réalité, le 254ème jour de l’année (2+5+4=11). Le 03-11-2004, Madrid subit également un attentat en novembre, le 11ème mois de l’année. D’ailleurs, si vous faites l’addition des chiffres constituant cette date, vous obtiendrez encore un 11.

Mais le plus étrange reste cette manipulation à faire sur Word. Pour commencer, ouvrez un nouveau document puis tapez en majuscules  » Q33 NY « . C’est le numéro du premier avion ayant percuté les tours jumelles. Sélectionnez maintenant ces caractères, mettez en taille 48 puis choisissez la police WINGDINGS : Ce qui apparaît à l’écran est juste… étrange.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.