4 bonnes raisons de ne plus manger light

1 de 6

Les publicités, les magasines, la télévision vous comptent l’histoire d’une apparence physique idéalisée. Le culte de la minceur est poursuivi par la plupart. Et la majorité prend le parti de consommer light, si ce n’est pas carrément 0% de calories, 0% de sucre…

Avez-vous jamais pensé à tous les traitements et les procédés industriels et chimiques que doivent subir ces aliments pour devenir aussi maigres “caloriquement” parlant ?

En effet, selon certaines études, la consommation intensive de ces produits agro-alimentaires transformés aurait plusieurs effets sur le métabolisme. Prêts à les découvrir plus en détails ?

2 de 6

Ça vous fait manger plus !

4-bonnes-raisons-de-ne-plus-manger-light-manger-plus

Sachez qu’à chaque fois que vous buvez ou mangez light, vous allez psychologiquement vous permettre soit de manger beaucoup plus que d’habitude, soit de faire quelques entorses (conséquentes à souhait) à votre régime.

Résultat des courses, votre métabolisme a non seulement recueilli les quelques calories contenues dans les aliments light mais également ceux collectés au gré de vos grignotages tout au long de la journée.

C’est justement ce qu’illustre une recherche américaine menée par Julia Wolfson et Sara Bleich. Ces deux chercheuses ont réussi à prouver l’étroite relation entre la consommation de produits light et le taux d’obésité croissant aux USA.

3 de 6

Vous déréglez votre organisme

4-bonnes-raisons-de-ne-plus-manger-light-organisme-desequilibre

En consommant des produits traités pour être moins caloriques, vous encourez le risque de déséquilibrer votre organisme. En effet, quand vous mangez des aliments contenant des édulcorants, le taux de sucre de votre corps reste stable. Par conséquent, il y a tout un ensemble de procédés qui ne s’enclenche pas pour démarrer la digestion des aliments en question.

Sachez également que c’est le taux de glycémie dans le sang qui donne aux individus cette sensation de plaisir gustatif et de satiété qu’accompagnent généralement la dégustation d’un aliment. Avec des produits truffés d’édulcorants, ces sensations ne sont pas mises en éveil. Chose qui pourrait entraîner un énième déséquilibre au niveau de votre corps.

4 de 6

Vous gaspillez de l’argent

4-bonnes-raisons-de-ne-plus-manger-light-argent-economies

Si vous êtes prêts à investir pour prendre soin de votre corps, pensez à le faire en achetant des aliments qui sont véritablement bons pour vous et pour votre santé ! En effet, optez pour des fruits et des légumes bio, testez des produits fabriqués artisanalement et où il est rare de trouver des traces de produits chimiques.

Avec la mise en avant du culte de la minceur, les marques s’en donnent à coeur joie pour proposer des gammes alimentaires qui ne sont light que de calories. Côté porte-monnaie, c’est plutôt un gouffre financier qui s’annonce.

Si vous prenez le parti de surveiller votre alimentation en régulant les quantités consommées et en laissant définitivement de côté les produits light, vous ferez des économies très appréciables.

5 de 6

Vous ne faites pas assez attention

4-bonnes-raisons-de-ne-plus-manger-light-composition

… à la composition des produits allégés. Entre les édulcorants soupçonnés d’être cancérigènes et le taux de gras et de sucre affichés, on ne sait plus vraiment quoi pointer du doigt.

Vous avez d’un côté l’aspartame (édulcorant le plus souvent utilisé) qui favoriserait l’apparition de plusieurs soucis de santé tels que la migraine, la prise de poids, la hausse de la tension artérielle, la fatigue chronique et même la baisse de l’acuité visuelle. D’un autre côté, sachez que les produits affichant un faible taux ou une absence de sucre, contiennent plus que leur part de matières grasses. Et le contraire est vrai quand il s’agit de MG.

6 de 6

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.