3 signes qui prouvent que vous dormez mal

1 de 5

Vous avez beau suivre tous les conseils qu’on vous donne, être attentifs à toutes les astuces possibles et inimaginables, boire tisane sur tisane, écouter des musiques relaxantes, le sommeil continue à vous fuir ! Vous devez certainement avoir quelques mauvaises habitudes qui, malgré tous vos efforts, continuent à perturber la mise en repos de votre corps.

Pour certaines, elles sont assez faciles à deviner. Comme par exemple, le fait de manger avant d’aller au lit, de ne pas avoir le même quota d’heures de sommeil quotidiennement, de regarder la télé ou d’utiliser un mobile en attendant de dormir… Pourtant, il y a d’autres gestes qui perturbent votre cycle de repos sans que vous vous en doutiez. Voici quelques signes qui le prouvent !

2 de 5

La literie

3-signes-qui-prouvent-que-vous-dormez-mal-literie

Vous ne vous en rendez pas compte mais la position de votre corps joue un grand rôle dans la qualité de votre sommeil. Plusieurs personnes pensent que le matelas idéal est celui bien moelleux qui épouse les formes de votre corps. FAUX ! Pour que vous puissiez vous reposer, il est nécessaire de fournir à vos membres les points de pression qui lui sont nécessaires pour se relâcher. Dans le cas contraire, vous seriez perclus de courbatures le matin venu.

Après le matelas, veillez à bien choisir votre oreiller. Il faut qu’il ne soit ni trop dur, ni trop mou de façon à soutenir votre colonne vertébrale. Si vous persistez à utiliser un oreiller trop moelleux, pensez plutôt à le disposer sous l’un des points d’appui de votre corps : sous votre dos, entre vos jambes, sous votre hanche…

Pour finir, sachez qu’il est nécessaire de changer votre matelas chaque 10 ans. C’est un investissement assez lourd mais il est rentable sur le long terme donc ne lésinez pas sur le budget imparti.

3 de 5

Il fait trop chaud

3-signes-qui-prouvent-que-vous-dormez-mal-chaleur

Vous aimez surchauffer votre chambre à coucher avant de vous glisser dans votre lit ? Grande erreur ! En effet, il est important de maintenir une température raisonnablement fraîche et neutre dans la pièce pour que vous puissiez bénéficier d’une qualité de sommeil optimum.

Le must serait de garder une température de 16°Cà 19°C. S’il fait trop chaud, cela aura pour impact de démultiplier les éveils nocturnes et de vous maintenir dans une phase prolongée d’endormissement.

Si vous avez trop froid, choisissez un bon plaid bien doux et bien douillet. Prenez également le parti de disposer un humidificateur sur votre table de chevet pour continuer à hydrater votre métabolisme et votre épiderme durant votre sommeil.

4 de 5

Il ne fait pas assez noir

3-signes-qui-prouvent-que-vous-dormez-mal-lumiere

Même si vous avez l’impression que vous ne dormez pas très bien quand il fait noir, il est important que vous ne vous exposiez pas à la lumière durant la nuit. Même si la source de lumière est douce, il n’en reste pas moins qu’elle filtre à travers vos paupières et empêche votre cerveau de faire glisser votre corps dans un sommeil profond.

Votre horloge interne risque d’être perturbée par la lumière diffusée dans la pièce et d’enclencher plusieurs fois durant la nuit des phases d’éveil. Ce qui fatigue votre métabolisme et vous donne la sensation de ne pas avoir fermé l’œil de toute la nuit.

Si malgré plusieurs tentatives, vous n’arrivez toujours pas à dormir sans lumière, achetez un masque de sommeil. Il fera office de barrière !

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.