3 méthodes pour soigner efficacement une entorse

1 de 5

Une entorse à cheville. C’est ce qui peut vous arriver de pire. Et il n y a pas que les sportifs qui y sont exposés. Tout le monde peut se fouler le pied, tout simplement, en marchant. Ne souffrez pas inutilement. Certains gestes peuvent vous aider à contrer la douleur et à éviter la récidive. En effet, si vous vous foulez la même cheville assez souvent, vous risquez de la fragiliser sur le long terme.

En plus de la douleur, le gonflement et l’hématome sont les premiers signes qui doivent vous décider à agir en urgence pour ne pas aggraver votre cas. Si ce ne sont que les ligaments externes qui sont touchés, les premiers soins peuvent vous épargner bien des soucis. Ces conseils vous aideront à maximiser les chances de guérison et vous éviteront d’être immobilisés trop longtemps pour une simple et banale entorse.

2 de 5

Remèdes naturels pour soulager la douleur

Ces recettes naturelles atténueront la douleur insupportable qui caractérise les entorses de la cheville. Pour ce genre de blessure, il n y a pas meilleur remède qu’une compresse à la teinture mère d’arnica à appliquer sur l’entorse. Pour préparer ce traitement naturel, laissez tremper 100 grammes de fleurs séchées dans un 1/2 litre d’alcool à 60° en remuant tous les jours pour que les ingrédients interagissent entre eux. Au bout de 10 jours, filtrez et versez la préparation dans une bouteille en verre opaque à conserver à l’abri de la lumière.

Vous pouvez, également, utiliser un pansement que vous aurez trempé dans de l’argile, préalablement, diluée dans un peu d’eau. Massez-vous délicatement, la cheville avec de l’arnica en gel ou en pommade. Un massage à la pommade de sauge aura le même effet. Si vous voulez la préparer chez vous, faites cuire pendant 15 à 20 minutes, 30g de feuilles de sauge et de tanaisie. Filtrez et conservez le mélange dans un bocal loin de la chaleur et de la lumière. Un massage avec l’huile de camomille et du gel d’aloès vera, aux vertus analgésiques, vous sera, également d’un grand secours.

3 de 5

Faire disparaître le gonflement et l’hématome

Première consigne : il faut arrêter de gigoter. Il ne faut, absolument, pas forcer sur les ligaments endommagés. Généralement, 48 heures suffisent pour vous soulager. Un bandage est nécessaire pour aider à faire disparaître le gonflement. Serrez-le mais pas trop pour ne pas empêcher le sang de circuler. Pour favoriser la circulation sanguine, vous pouvez, également, surélever le pied en le mettant sur un oreiller ou un autre support.

Vous pouvez exposer ladite foulure au froid et au chaud : Le froid aidera votre pied à désenfler et apaisera la douleur. Pour cela, placez un sac rempli de glaçons enveloppé d’un torchon sur le pied enflé pendant une vingtaine de minutes, 6 à 8 fois par jour. Attendez que le gonflement disparaisse pour verser de l’eau tiède sur l’endroit douloureux.

4 de 5

A prendre pour booster la guérison

Les oligoéléments sont, vivement, conseillés pour ce genre de blessures. Ils sont, en effet, recommandés pour leurs qualités nutritives qui agissent sur la décontraction musculaire. On vous conseille de prendre pendant 2 à 3 semaines, 15 à 30 milligrammes de zinc par jour, 25 milligrammes par jour de silicium et du cuivre à raison de 1 à 2 milligrammes par jour. Prenez, également, ce bouillon pour que la douleur et le gonflement ne s’éternisent pas. Faites bouillir un os de veau pendant deux heures dans une casserole à moitié remplie d’eau. En fin de cuisson, filtrez le liquide et buvez 1 à 2 fois par jour un bol de bouillon jusqu’à disparition des symptômes. A moins que vous ne preniez goût à ce délicieux mélange !

5 de 5

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.