3 faits à connaitre sur les dangers du lait

De nombreux bruits courent dernièrement et nous rapportent des nouvelles assez inquiétantes concernant notre alimentation. En effet, il serait dangereux de continuer à consommer du lait ! Si l’Homme, comme la plupart des mammifères, a besoin de lait à la naissance, c’est essentiellement de lait maternel qu’il s’agit et non pas d’un aliment qui provient d’une autre source, quelle qu’elle soit.

De nombreuses études portant sur les dangers liés à la consommation du lait de vache soulignent que tous les autres êtres vivants se contentent de boire du lait maternel jusqu’au sevrage puis s’en passent tout bonnement pour le restant de leur existence. Pourquoi ne serait-ce pas également le cas pour l’être humain ?

En effet, contrairement aux animaux qui adoptent une fois adulte, un régime alimentaire qui exclut complètement le lait, l’humain continue d’en boire en consommant du lait d’origine animale. Face à cet état des faits, les communautés scientifiques et médicales s’interrogent sur les bienfaits de cette pratique. D’où la naissance d’une puissante polémique portant sur les dangers liés à la consommation du lait de vache.

Rouge Framboise s’intéresse de plus près au sujet et vous livre les différents éléments pour mieux cerner ladite problématique santé.

 

Naissance de la polémique

3-faits-a-connaitre-sur-les-dangers-du-lait-naissance-polemique

La polémique voit véritablement le jour, ou du moins commence à se faire entendre, à la sortie du livre « Le lait, poison mortel » de Robert Cohen, un biologiste américain fondamentalement « anti-lait ».  Dans son écrit, il dit que le lait de vache est conçu pour être consommé par le veau qui -lui- a besoin d’un fluide assez énergétique pour lui permettre de doubler de volume en l’espace de 12 mois.

En effet, contrairement au lait maternel qui est conçu pour répondre aux besoins de croissance propres à l’Homme, le lait de vache est trop calorique, trop énergétique, trop riche… pour ne pas causer de soucis de santé sur le long terme à un enfant puis à un adulte. D’ailleurs, il étaye sa théorie en avançant un argument de poids, celui de l’intolérance d’un grand nombre de bébés et d’adultes au lait animal.

Pour lui, il s’agit d’un symptôme flagrant de l’inadéquation de cet aliment à l’alimentation de base d’un nourrisson, pour ne pas dire, de l’Homme en général.

 

 

Selon Robert Cohen, le corps réagit aussi violemment pour signaler qu’il faut éliminer le lait animal du régime alimentaire de l’humain en bas âge et encore plus de l’Homme qui a eu le temps d’être sevré. Certains opposent, à la théorie de Robert Cohen, les bébés qui rejettent également le lait maternel sans qu’il soit, pour autant, malsain pour eux. Ce à quoi il répond que la cause principale réside dans l’alimentation de base de la mère qui englobe des produits industriels mauvais pour la santé et le lait de vache en question.

 

Pourquoi le lait de vache serait-il dangereux ?

3-faits-a-connaitre-sur-les-dangers-du-lait-maladies

Le moins qu’on puisse dire est que cette problématique a soulevé un tollé général allant de l’adhésion à l’opposition la plus totale. Les problèmes de santé découlant de la consommation de lait sont tellement nombreux que les consommateurs ont rapidement cherché à en savoir un peu plus sur le sujet.

En effet, même si vous avez l’habitude de consommer essentiellement du lait écrémé, un verre de lait contient bien trop de graisses pour ne pas impacter votre métabolisme sur le long terme. Parmi les affections évoquées : des problèmes de cholestérol, de diabète, de surpoids ou d’obésité… D’ailleurs, les trop fortes quantités de protéines contenues dans le lait de vache forcent le corps à puiser de son calcium pour en évacuer le surplus. De plus, le lait de vache contient une protéine appelée « caséine » qui favorise l’apparition de cancer.

D’un autre côté, pour booster leur productivité, les industries laitières américaines utiliseraient une hormone de croissance leur permettant de passer d’une production quotidienne de 10 litres par tête à 50 litres. Cette substance causerait bien des dommages puisqu’elle est soupçonnée d’être extrêmement cancérigène pour l’animal et l’Homme. En effet, certaines études ont démontré que plus de 80% des vaches laitières des USA sont atteintes de leucémie. De ce fait, elles sont traitées pour contrer les effets de la maladie. Pourtant, leur lait est toujours extrait par les producteurs puis proposé au consommateur. Par conséquent, le lait collecté contiendrait non seulement des traces de l’hormone de croissance utilisée mais également des antibiotiques ingérés. D’où, le danger de contracter des maladies pour l’Homme.

En Europe, le principe de précaution a été évoqué par la Commission du Marché Commun pour expliquer le refus d’utiliser cette hormone de croissance dans la production laitière.

Il est à noter que les produits laitiers sont les premiers aliments à être interdits de consommation dans le traitement de plusieurs maladies, notamment les cancers.

 

Faut-il vraiment s’en passer ?

3-faits-a-connaitre-sur-les-dangers-du-lait-consommation-danger

Le lait de vache peut occasionner des gênes alimentaires avérées et observées chez une grande portion de la population telles que :

  • Les constipations
  • Les ballonnements
  • Les vomissements
  • Les crises de Diarrhée

Seules les personnes qui ont observé une intolérance au lactose s’en passent complètement. Pour autant, elles pallient à cette « non-consommation » de produits laitiers en mangeant des aliments riches en protéines et en calcium pour rester en pleine forme.

Face à cette polémique concernant les dangers du lait, l’Académie Nationale de Médecine a tenu à souligner l’extrême importance du lait et des produits laitiers dérivés de par leur apport en calcium. Selon cette Académie, boycotter les produits laitiers sans avoir recours à une quelconque alternative reviendrait à affaiblir le métabolisme humain. Si vous décidez d’arrêter le lait de vache, il est nécessaire d’éviter toute carence en récupérant ailleurs ce que vous n’avez plus à travers la consommation de lait.

Par contre, si vous persistez dans votre consommation de lait de vache, pensez en achetant votre pack à vous assurer de ses composantes, de sa provenance… Vous pouvez également porter votre choix sur des laits issus de fermes certifiées BIO. Si il est possible de vous en procurer, pensez à acheter du lait non industrialisé chez de petits producteurs qui vendent le produit de la traite sur des marchés régionaux.

Comme souligné auparavant, l’hormone de croissance utilisée aux USA n’est pas autorisée en Europe. Par contre, il est important de faire attention aux produits américains qui sont importés sur le marché européen et qui comportent dans leur composition des dérivés de produits laitiers.

En conclusion, l’alimentation est la base qui conditionne la bonne santé de l’Homme. Et gardez toujours à l’esprit que le naturel et le non-industriel doivent constituer l’essentiel de votre intérêt.

 

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.