3 conseils pour encourager votre enfant à faire du sport

Pousser son enfant à faire du sport est une sage décision. Il n y pas meilleur moyen de de le conduire à l’épanouissement et de forger sa personnalité que l’activité physique. Mais quel sport privilégier ? Faut-il choisir pour lui ? N’aurait-t-il pas, lui aussi, son mot à dire ?

Ce n’est pas parce que votre enfant n’est pas en âge de prendre des décisions qu’il faut lui imposer vos choix. Le sport doit être un plaisir et non une obligation. Il serait plus sage et plus raisonnable de discuter avec lui afin de connaitre ses préférences. Si vous estimez qu’elles sont bien adaptées à son tempérament, à ses qualités physiques et intellectuelles, il n y pas de raison de l’empêcher ou de lui dicter des choix qui ne feront que le rendre malheureux.

Voici quelques conseils pour persuader votre enfant de faire du sport !

Établissez un échange avec vos enfants

3-conseils-pour-encourager-votre enfant-a-faire-du-sport-etablissez-un echange-avec votre-enfant

Généralement, dès l’âge de trois ans, les bambins commencent à courir, à sautiller, à patauger dans l’eau et à faire du vélo, accompagnés bien entendu de leurs parents. Il faut les laisser se dépenser à leur aise. Ne les couvez pas trop. Du moment qu’ils ne courent aucun danger et que leur santé leur permet de bouger, ces occupations ludiques leur feront beaucoup de bien. En plus de raffermir leurs petits muscles, elles permettent d’aérer l’esprit et de stimuler l’intelligence. Mais le plus important est qu’elles les rendent sociables, communicatifs et débordant de vitalité. C’est l’idéal pour les enfants timides, réservés et refermés sur eux-mêmes. Jusqu’à l’âge de six ans, sans vraiment être conscients qu’ils font du sport, leurs corps ainsi que leur esprit tirent, largement, profit de ces jeux qui leur sont d’une grande utilité. Mais à un âge un peu plus avancé, quand ces derniers commencent à se motiver pour le sport, si vous prenez la décision de les inscrire dans un établissement précis, consacrez-leur, d’abord, un peu de votre temps pour voir quels sont leurs buts. Ce que vous découvrirez vous étonnera peut-être. Les tous jeunes n’aiment pas, forcément, le sport. Ils ont peut-être d’autres passions et désirent, éventuellement, découvrir d’autres horizons. Si le sport les attirent vraiment, faites l’effort d’aller dans le sens de leur choix et faites en sorte de les adapter à leurs caractères.

Orientez-les sans les influencer

3-conseils-pour-encourager-votre enfant-a-faire-du-sport-orientez-les-sans-les-influencer

De 7 à 10 ans, les enfants commencent à être plus mobiles, plus agiles et plus animés. Ils ont acquis plus d’assurance et ont plus confiance en eux. C’est le moment idéal de les aider à choisir un sport ou du moins de commencer à y songer, s’ils ne sont pas très portés sur les activités physiques. Il faut qu’ils pensent à s’amuser et à prendre du bon temps et non à entrer en compétition avec les autres. Il ne faut jamais les pousser à bout pour qu’ils n’en soient pas dégoutés à l’avenir. Initiez-les à l’exercice et à l’entrainement. Les sports individuels sont les mieux adaptés pour ne pas se comparer aux autres, s’ils ne sont pas encore prêts à le faire. Orientez-les dans un premier temps vers des sports comme la natation, le ski, le tennis, l’Aérobic sportive, l’athlétisme…. Quand ils seront plus disposés, ils s’orienteront eux-mêmes vers des sports collectifs tels que le football, le basket ou bien les arts martiaux…. Cela leur permettra de se confronter aux autres sans autre but que celui de tester leurs performances physiques, connaître de nouvelles sensations et faire de nouvelles rencontres.

Expliquez-leur les bienfaits du sport

3-conseils-pour-encourager-votre-enfant-à-faire-du-sport-les-bienfaits-du-sport

Les arguments pour faire aimer le sort aux enfants sont nombreux. Mais d’abord soyez-en convaincus vous-même avant d’aborder le sujet avec ces petits êtres qui sont capables de vous intimider avec leurs nombreuses questions embarrassantes. Bouger permet d’avoir constamment un bon physique et un bon moral. Cela permet de voir la vie autrement et de toujours pousser plus loin ses limites que ce soit dans le sport ou dans d’autres domaines. Il est important de leur parler des rencontres que l’exercice de ce genre d’activités permet. C’est un des meilleurs moyens de remplir d’une manière efficace le temps libre et de sortir de l’ennui et de la monotonie de la vie scolaire. Enfin, il faut qu’à ce stade, les enfants sachent que le défi, la compétition et la rivalité importent peu. Ce qui prime, c’est d’apprendre au contact des petits et des grands chaque jour une nouvelle chose, de prendre du plaisir, d’aimer ce qu’ils font et de s’ouvrir sur les autres.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.