3 astuces pour arrêter de trop manger

S’empiffrer fait grossir. Cela peut, également, avoir des conséquences fâcheuses sur le métabolisme. Résultat inévitable de l’excès alimentaire, le surpoids provoque, à court ou à long terme, de graves problèmes de santé comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension artérielle ou encore le cancer.

S’il est facile pour certaines femmes de s’alimenter, convenablement et modérément, il est très difficile pour d’autres de se contrôler. Cela peut devenir un véritable problème à régler d’urgence pour éviter les affections qui peuvent mettre en danger leur vie. Les solutions pour réapprendre à équilibrer son alimentation ne manquent pas. Voici 3 astuces tentées avec succès pour arrêter de se goinfrer. 

Manger fréquemment mais moins

3-astuces-pour-arreter-de-manger-en-Mangez-frequemment-mais-moins

Que faire pour arrêter d’ingurgiter des quantités énormes de nourritures pas toujours bonnes pour la santé. Il est déconseillé de suivre des régimes draconiens quand on souffre de ce genre de problèmes. Les privations subies dans le but de perdre du poids sont à même de déséquilibrer le métabolisme du corps qu’il faut stimuler pour brûler les graisses. Si vous êtes confrontées à ce genre de problèmes, l’idéal d’après certains spécialistes serait de diminuer la quantité des calories consommées et de la répartir sur plusieurs repas, tout au long de la journée. N’attendez surtout pas d’avoir trop faim pour manger. Cela finit par conduire, forcément, aux excès et donc à l’effet yoyo (à éviter). L’un des moyens les plus efficaces pour brûler les calories, en dehors du sport, est de faire de quatre à cinq petits repas par jour. C’est, en plus, un moyen, on ne peut plus efficace, pour éviter le grignotage entre les repas. Manger toutes les trois heures, par exemple ne veut pas pour autant dire avaler n’importe quoi. Il faut manger peu et on ne le répétera jamais assez, il n’y a pas meilleur moyen pour éviter les carences qu’une alimentation bien variée.

Mâchez plus lentement

3-astuces-pour-arreter-de-manger-en-exces-Machez-plus-lentement

Les remèdes magiques pour manger moins n’existent pas. Quant aux pilules pour couper l’appétit, elles sont dangereuses pour la santé. Comme l’excès alimentaire est une addiction, il faut faire un travail sur soi et favoriser les méthodes saines et naturelles afin de diminuer les quantités de nourriture absorbées. Oubliez les régimes souvent contraignants et déprimants dont on se lasse rapidement. Vous pouvez contrôler votre appétit, rien qu’en changeant vos habitudes. Ne mangez pas rapidement. Il est nécessaire de prendre tout votre temps pour vous alimenter convenablement. Faites des heures des repas une véritable pause dédiée à votre santé et à votre bien-être. Soyez sereines. Mâchez plus lentement. Cela permet, en plus, de déguster ce que l’on vous sert. Sachez que quand vous mangez trop vite, vous embrouillez votre cerveau qui ne reçoit pas le signal du rassasiement. Vous pouvez ainsi manger le double voire le triple de la ration adaptée à vos besoins et risquer, ainsi, l’obésité. Sans oublier que quand on ne mastique pas suffisamment, l’absence d’enzymes qui devraient se mélanger aux aliments mâchés, lentement, ne facilite pas la digestion. Évitez, donc, de prendre vos repas à la va-vite, devant la télé, en travaillant ou en bavardant. Commencez par combattre ces habitudes. Ce sera le début d’une alimentation saine et d’une bonne hygiène de vie.

Prolongez les moments des repas

3-astuces-pour-arreter-de-manger-en-exces-Prolongez-les-moments-des-repas

Ne vous pressez pas de desservir la table après un repas. Il n’y a pas le feu. C’est l’occasion de réunir la famille et les amis en toute convivialité. Alors prolongez ces moments de bonheur pour le plus grand bien de tous. Rassurez-vous. Ce n’est pas la fainéantise qui motive le fait de s’attarder à table après la fin du repas. Il paraît que la vue des restes qui traînent dans les assiettes et des déchets éparpillés sur la table coupe l’appétit. Des études psychologiques ont prouvé que les repas prolongés contribuent, largement, au rassasiement. En termes de chiffres, une étude américaine a démontré que les personnes qui quittent la table, hâtivement, engloutissent de grandes quantités de nourriture par rapport à celles qui s’y attardent. Tenez-vous bien, quoi qu’elles passent beaucoup moins de temps à table, ces dernières peuvent avaler jusqu’à 30% en plus que celles qui sont moins pressées. Restez, donc, à table plus longtemps. C’est, en tout cas, beaucoup moins frustrant qu’un régime pour garder la ligne.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.