13 conseils efficaces pour soulager votre mal des transports

Voyager est l’une des meilleures formes de relaxation. Ça vous donne l’occasion de découvrir de nouveaux endroits, de passer du temps en famille ou de vous ressourcer ! Changer d’environnement est une bonne activité déstressante.

Cependant, à chaque fois que vous montez à bord d’un avion, d’une voiture ou d’un bateau, votre angoisse grimpe en flèche à cause de votre mal des transports. Ce dernier est causé par tous les mouvements répétitifs affectant l’oreille interne (contient un liquide appelé l’endolymphe). Le mouvement perpétuel de votre tête entraîne le déplacement de ce liquide. Phénomène qui induit en erreur votre cerveau.

Les symptômes du mal des transports incluent nausée, vomissements, étourdissements, transpiration et sentiment de malaise. Certains souffrent également d’une production excessive salivaire et de maux de tête. Ces symptômes se manifestent généralement quand le sens de l’équilibre d’une personne est atteint.

Comment traitez-vous votre mal des transports ? Voici quelques astuces efficaces pour vous en débarrasser et pour profiter enfin de votre voyage.

Source

Odeur

Évitez les aliments avec de fortes odeurs, car cela peut provoquer des nausées. Manger des crackers ou du pain grillé est plus judicieux que consommer des aliments gras avec une forte odeur.

Sens de la marche

Asseyez-vous dans le sens de la marche pour éviter d’avoir le tournis ou des nausées tout au long de votre voyage.

Place

Quand vous voyagez en voiture, évitez de vous asseoir sur la banquette arrière. Prenez plutôt place à l’avant du véhicule et concentrez-vous sur des éléments à l’extérieur. En regardant un point fixe à l’extérieur du véhicule, vous contribuerez au bon équilibre de votre oreille interne.

Regard

Admirez l’horizon pour aider votre organisme à retrouver son sens de l’équilibre. Evitez de regarder un objet en mouvement car ça risquerait d’aggraver votre confusion sensorielle.

Lecture

Si vous avez le mal des transports, évitez de lire. Si vous avez besoin de vous repérer, activez les commandes vocales du système électronique de navigation au lieu d’utiliser une carte.

Aération

Ouvrez les fenêtres de la voiture pour obtenir une source d’air frais, si possible. L’air frais dirigé sur votre visage permettra de soulager la cinétose. Si vous êtes dans un avion ou dans un train, activez ponctuellement la climatisation. Si vous voyagez sur un bateau, restez sur le pont aussi longtemps que possible.

Tenez-vous à l’écart…

Tenez-vous à l’écart des personnes souffrant du mal des transports. Les écouter parler du sujet ou voir certaines d’entre elles malades, favorisera l’apparition de vos propres symptômes.

Le bon siège

Choisissez le siège qui vous semble le plus stable possible. Lorsque vous voyagez en avion, asseyez-vous au milieu de l’avion au niveau de l’aile, c’est la zone la plus calme. Si vous vous déplacez en bateau, réservez une cabine au centre du pont inférieur pour ne pas souffrir du mouvement des vagues et du déplacement incessant des passagers.

Sieste

Faites une sieste. En vous endormant, vous calmerez momentanément vos symptômes de confusion sensorielle.

Médication

Prenez un médicament contre le mal des transports avant de voyager. Bien entendu, il faut l’ingérer quelques temps avant d’embarquer pour qu’il ait le temps de faire effet. Évitez ce type de médication si c’est vous qui prenez le volant.

Remède naturel

Pour ceux qui préfèrent les remèdes à base de plantes, sachez que le gingembre contre efficacement les nausées. Vous pouvez donc siroter une infusion de cette racine avant votre voyage pour éviter de vous sentir mal.

Patch

Pour les longs voyages, certains médecins préconisent l’utilisation d’un patch contre le mal des transports. Porté derrière l’oreille, ce dispositif transdermique fonctionne comme un antihistaminique interférant dans la communication entre les nerfs et la partie du cerveau qui contrôle les vomissements. Ce patch libère une dose régulière de médicaments sur trois jours. Appliquez le patch au moins quatre heures avant le début du voyage.

Avant et pendant le voyage

Faites attention à ce que vous mangez et buvez avant et au cours du voyage. Il ne faut pas consommer d’alcool ou d’aliments difficiles à digérer. Les aliments épicés ou riches en matières grasses peuvent aggraver le mal des transports chez certaines personnes. Lorsque vous effectuez un court voyage, essayez de ne pas manger. Durant les longs trajets, mangez et buvez souvent, mais avec parcimonie.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Toute l'actuRouge Framboise, directement dans votre boîte mail

Merci pour votre inscription!

Quelque chose n’allait pas.