3 faits à connaître sur les dangers du lissage à la kératine

Avant de devenir un soin capillaire proposé par les plus grandes marques de cosmétiques, la kératine est avant tout une protéine naturelle qui représente la matière première de nos cheveux. En effet, le cheveu est composé à 95% de cette kératine qui le protège contre les bruhings, les UV, l’eau de mer et d’autres facteurs extérieurs qui l’agressent. Cependant, notre réserve de kératine ne se renouvelle pas. Elle se vide au fil du temps à cause des brushings, des UV, des colorations et autres produits chimiques que nous appliquons sur nos cheveux.
Saisissant un marché à fort potentiel, certaines marques de produits capillaires se sont donc mises à commercialiser des soins à base de kératine visant à rendre les cheveux détendus et assouplis et atténuer les frisottis disgracieux. Certains industriels ont même proposé des comprimés à avaler pour compenser les carences de nos cheveux en kératine naturelle.
Suite au succès phénoménal qu’a connu la kératine  à travers le monde, Rouge Framboise a voulu creuser et connaître la face cachée de ce soin qui se dit réparateur et régénérateur d’éclat pour les cheveux les plus abîmés. Voici donc les 3 faits majeurs à connaître sur le lissage à base de kératine.

3 faits à connaître sur les dangers du lissage à la kératine
Source image : http://www.service-maison.fr/annonce/soin-a-domicile-alsace/787-lissage-bresilien-a-la-keratine.html

1) L’origine de la Kératine

http://www.absoluliss.fr/blog/2012/11/quest-ce-que-la-keratine/

Il existe 2 sortes de kératine :

  • la kératine animale extraite de déchets animaux kératiniques ou de déchets humains kératiniques (à partir de cheveux récupérés dans les salons de coiffure)
  • la kératine végétale extraite de plantes, appellée aussi phyto-kératine

La Chine et les États-unis font partie des plus gros producteurs de kératine animale. Cependant, nous disposons de très peu d’informations sur les kératines utilisées dans les produits cosmétiques et sur leurs procédés de fabrication et de transformation. Les industriels prétendent que c’est de la kératine naturelle extraite de cornes et de sabots d’animaux d’abattoirs. Mais aujourd’hui, la kératine provient également des plumes de volailles d’élevage, de membranes de coquilles d’œuf ou de laine de mouton.
La kératine végétale, quant à elle, est faite à partir de protéines de blé, de soja et de maïs. Cette composition est considérée comme la plus proche de la kératine humaine, observée dans nos ongles et cheveux. C’est pour cela qu’elle est plus recommandée que la kératine animale dans les produits de lissage. Il faut donc s’assurer de bien lire les étiquettes et utiliser des produits naturels certifiés bio dans vos lissages et soins capillaires.

Suivant: Les effets de la kératine sur la santé → Suivant: Le choix des coiffeurs →

QU’EN PENSEZ-VOUS?